AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
B.B a fermé ses portes. Bye

Partagez|

Jesse T. Vawren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Jesse T. Vawren Mer 19 Sep - 15:13
Jesse T. Vawren
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Date de naissance ▪ 04/08/1995 Âge • 17 ans ▪ [Modificateurs]
Situation Professionnelle ▪ [Étudiante]








Mes Qualitées
▪ Sympathique
▪ Responsable
▪ Souriante
▪ Intelligente
▪ Indépendante
▪ Mature
▪ Courageuse
▪ Confiante
Mes Défauts
▪ Têtue
▪ Arrogante
▪ Froide
▪ Franche
▪ Manipulatrice
▪ Indifférente
▪ Cruelle
▪ Sarcastique








«
« Je ne comprends rien de ce que tu dis, Morphe de merde ! »

Décidemment, certains n’avaient aucune éducation. Alors que la jeune fille en face d’elle était clairement malade comme un chien de se saouler la gueule, qu’elle crachait du sang de s’être battu comme une folle dingue, rien n’y faisait. Elle continuait à la provoquer alors qu’en constatation, c’était elle qui avait un couteau en main. L’autre idiote ne tenait qu’une bouteille de whisky, la saoularde ! Crystal plissa des yeux, ça commençait à bien faire. Elle était fatigué, terrorisé d’avoir une nouvelle fois fait apparaître des flammes de nulle part. Son bras lui faisait mal, à cause des coups de couteau qu’elle avait apporté à ses victimes. Alors qu’elle avait su prendre la chaine hors de son sac, elle avait perdu ce dernier. Et tout ça pour cette.. cette..

« Saoularde ! » Raté pour les bonnes manières. « Change ton apparence ou je te mange ! »

Quoi ? Pardon ? Elle ne faisait pas peur étant plus petite et tremblant de rage ? Ah, mais bon, le truc, c’est qu’elle avait déjà goûté de l’humain. Bah quoi, faut bien manger dans la vie, tout n’étant pas gratuit, faut trouver quelque chose qui l’est ! Cependant, alors que la raison vint enfin rejoindre son esprit, elle commençait à marcher en rond, restant prêt de l’idiote ayant son apparence. Grâce à sa folie, elle avait pu trainer l’autre jusqu’ici. Elle était épuisé, avait un mal de crâne horrible mais la colère était toujours là. Elle n’avait plus tué depuis assez longtemps. Elle ‘n’avait plus eu de sang qui coulait le long de ses mains, de cris qui vinrent lui percer les oreilles. Plus de larmes qui vinrent mouiller les joues de ses victimes. Elle était en manque, un peu comme une drogué. Cependant, la raison vint lui faire savoir que quelque chose ne clochait pas. Pas du tout. Pourquoi l’autre la traitait-elle de Morphe alors que c’était elle, la Morphe ? Elle est folle, ça doit être ça.. Ou c’est un truc, pour la rouler dans la farine. Ohoh, mais pas aujourd’hui !

Marchant d’un côté à l’autre, elle serra les poings, un de ses doigts vint se couper à la lame de son couteau, alors qu’elle perdu bientôt toute sensation dans ses mains. Elle tremblait comme une feuille, de rage. Ses yeux auraient-ils pu tuer que ce serait le cas. Ses respirations étaient saccadées. Elle devait avoir réellement l’air folle. Mais avec l’autre saoularde, les quelques passants croyaient sans doute à deux jeunes qui sortaient trop faire la fête. Au diable les humains. Un cri de rage s’échappa de ses lèvres, pas assez forts pour alerter les habitants des alentours, assez pour que l’autre l’entende. Elle ressenti la chaleur qu’elle avait ressentie précédemment. La peur de créer des flammes était trop présente et elle arrêta de respirer, alors qu’elle apporta son couteau devant elle, se voyant dans le reflet de la lame. Ses cheveux ne ressemblaient à plus rien. À cause de cette autre sorcière. Au diable les sorciers.

« Si elle n’est pas une métamorphe.. Moi non plus.. Alors ? »

Vous avez tout compris, elle parlait à son couteau. Elle espérait de l’aide des voix dans sa tête, n’importe quoi. Mais il y en avait autant que c’était douloureux à écouter, au fond.

« 1. Elle ment. »

C’était la seule possibilité non ? Et puis, pourquoi lui dirait-elle la vérité ! Sa mère avait toujours dit qu’elle ne pouvait pas employer les flammes. Car si elle faisait ça, les mauvais gens allaient la trouver. Les yeux écarquillés, Crystal regarda la jeune fille qui était maintenant adossé à un mur. Puis, en réponse à la voix, elle continua à citer ses options.

« 2. Je suis une métamorphe sans le savoir. »

Oh oui, parce que ça, ça explique tout, espèce d’idiote. Sa main libre vint en contact avec sa joue. Elle venait de se coller sa propre gifle, et alors ?

« 3. Je vois double.. »

Sauf que si elle verrait double, elle verrait la même personne.. non ? Oulalala, ça devient beaucoup trop compliqué. Baissant son couteau, elle laissait son bras pendre le long de son corps. Voir l’autre sorcière dans un tel état ne semblait pas la déranger. Quoique, elle se sentait soudainement responsable. Au secours. S’avançant à grand pas vers son double, elle se planta une nouvelle
fois devant elle. Tu vas finir par recevoir une raclée Crystal, on t’aurait prévenu.

« Tu ressembles à rien, t’as l’air pitoyable. Les gens qui boivent ont un problème d’estime quelque part ! »

Ça de dis, ça de fait, Crystal vient de lui arracher sa bouteille de Whisky des mains. Pour la retourner et laisser couler ce qui reste sur le sol.

« C’est être pathétique. L’alcool ça tue, ma pauvre fille. Mais sois gentille, démorphe toi je perds patience. »

Pas seulement patience, la tête aussi. C’est sûr, ça ne tournait plus du tout rond la dedans.

»

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪





    Où je suis née, quand je suis née.. Mais qu’est-ce qu’on s’en balance ! Oui, j’ai un caractère de merde. Ça vous dérange ? Alors passez votre chemin.

    C’est à cette simple phrase que ce résume presque toute ma vie. Pourquoi ? Je vais vous le dire. Parce que j’ai été abandonné, jeté comme un meuble devenu trop encombrant dans le couloir de la maison. Drôle de comparaison, je sais, mais c’est ainsi. Depuis que je suis gosse, on me trimbale de maison d’accueil à maison d’accueil. Et vous savez quoi ? J’en ai ras le bol. Parce que le système est tellement mal foutu qu’on finit presque toujours chez des andouilles de premières classes. Bah, tout ce qui compte pour eux, c’est les 500 euros de primes qu’ils reçoivent par mois sur leur compte pour garder des orphelins. Si vous avez de la chance, vous tombez dans une baraque où on s’en fout de vous, mais où on a encore le droit de bouffer ce qui se trouve dans le frigo. Sinon, et beh, au mieux, on doit aller voler sa bouffe dans les magasins du coin, mais on s’en fout toujours de vous. Le pire ? Ah, ça, c’est les maisons d’accueil qui ne se fouttent pas de vous, justement. Ah oui, y a les chanceux qui tombent sur une famille chaleureuse.. Mensonge ! Certains, à part l’intérêt du blé, et beh, des petits esclaves à tout faire les intéresse aussi. Alors on passe nos journées à faire le ménage, on reçoit des gifles si on ne fait pas ce qu’on nous demande.

    Ah, j’ai même une fois été enfermé pendant deux jours dans un placard, deux jours ! Parce que j’avais oublié de nettoyer la table de la cuisine. Attend, je suis pas wonderwomen, j’sais pas la nettoyer si tu viens de bouffer dessus, pov’ vieille tarte. Bref, j’ai mérité certaine punitions, mais d’autres non !

    « Et il ne t’ai jamais venu à l’esprit que tu cherchais peut-être les ennuis ? »

    Quoi ? Attendez, vous rigolez ! Merde, j’ai passé mon enfance à me faire battre, à passer mes journées dans les postes de polices, à recevoir la pitié des gens.. Enfin, dès qu’ils savaient que je venais d’une maison d’accueil, et c’est moi qui cherchait les embrouilles ? Mais vous vous moquez de moi ?

    « Non, pas du tout. Je crois juste que tu as énormément de colère en toi et qu’il faudrait que tu apprennes à la canaliser. »

    Tu parles. Vous croyez que j’ai que ça à faire, parler à une psychologue de mes deux ? Je travaille moi, pour gagner de l’argent, pour savoir payer mes études. Et encore, il faudrait que je me souhaite heureuse, ainsi que tous les autres. Car contrairement à beaucoup de gosses qui, comme moi, viennent des maisons d’accueils, je suis pas dans un gang, ni une prostitué, yahoo, j’ai gagné la médaillé de l’année. Vous savez, je travaille depuis que j’ai sept ans, d’accord, pas officiellement. Mais quand on me fouttait dans une maison d’accueil où je ne pouvais pas bouffer, ou je devais être rentré au plus tard à 22h du soir et être dehors à 6h du mat’, fallait bien remplir mon estomac. Alors, je travaillais en noir, je faisais des petits boulots ridicules. Aidé une vieille femme avec ses courses, nettoyé la maison de quelqu’un, surveiller une voiture dans un quartier de délinquants. Je crois que le pire s’était les bandes de vieux pervers qu’il y avait sur les rues. Vous savez, les mecs qu’on poursuit en justice parce qu’ils ont violé des gamines, ou des gamins. Eh bien, sachez que des sales pervers de ce genre, c’était souvent les ‘père’ dans les maisons d’accueil. Mais bon, on avait beau le dire, on mentait, on était de sales gosses qui vivaient au dépend de l’état. Le plus important, c’est d’en être débarrassé en les fouttant avec une famille, après, le reste, ça passe ou ça casse. Et après les poulets on le culot de se plaindre qu’il y a trop de jeune délinquants, de voleurs, de gang, de prostitué. Mais vous savez combien d’argent on peut se faire, illégalement ? Des tonnes. Et quand on a jamais rien eu, c’est sûr que ça nous intéresse.

    « D’accord, je comprends que c’était dur, mais je voudrais qu’on parle du problème actuels, je veux savoir si tu vas bien, Jesse. »

    J’éclate de rire, ça vous va comme réponse ? Les services sociaux ne se soucient pas de nous, jamais. Et d’un coup, baf, y a eu un affreux meurtre et ça passe à la télé, yup, j’me retrouve entouré de gens qui s’inquiètent pour moi ? Mais vous en avez du culot.

    « Jesse, je veux qu’on en parle, tu évites le sujet. »

    Il y a rien à dire, il est mort c’est tout.

    « Mais c’était bien ton petit-ami, non ? Vous étiez bien ensemble, vous vous aimiez, non ? »

    Ça, oui, on s’aimait. C’est tout ce qu’on a, toujours, les autres enfants, les autres orphelins. On apprend à s’entendre, on apprend à s’entre aider. L’un est dans un gang, l’autre sait y rentrer facilement. L’un à de la bouffe, au pire, il va partager. Il n’y a pas d’amour entre nous, pas de sentiments. Mais un respect et une entente, car on sait ce qu’on subit. Oui, on était ensemble, oui, c’est la première personne au monde pour qui j’ai ressenti tant d’amour.

    « Tu as déjà pleuré, depuis l’accident ? »

    Non. Je n’ai jamais pleuré de ma vie. Ça ne sert à rien, la seule fois que j’ai parlée avec un psychologue il a dit que j’avais des débuts de tendances psychopathe. Pourquoi, parce que je ne pleure pas ? Je dois dire quoi alors, que j’ai plus de larmes parce que je les ai déjà toutes versé qu’on on me donnait des coups ? Bah non, je n’ai jamais pleuré. Pourquoi j’aurais de la peine ? Je n’ai jamais rien connu d’autres. Alors oui, il est mort. Le mec que j’aimais est mort. Mais ce n’est pas le premier à y passer, ni le dernier.

    « Que veux-tu dire par là ? »

    Simplement que ce n’est pas le premier que j’ai vu mourir. On dirait qu’on a un taux de mortalité élevé entre gosses de la dasse.

    « Tu n’aimes pas beaucoup le système, c’est pour cette raison que tu refuses catégoriquement de parler aux policiers ? »

    Ah. Les poulets n’ont jamais rien fait pour moi. Oh si, ils m’ont arrêté, à maintes reprises, mais ils m’ont jamais aidé. Puis, le tueur m’a laissé en vie, si je parle, il va peut-être changer d’avis, vous me prenez pour une idiote ?

    « Tu serais mise sous protection.. »

    Oh oui, à ce prix-là, donnez-moi un flingue pour que je me bute moi-même. C’est fini, j’peux y aller ? Ah, mais oui, je peux y aller, c’est mon droit ! Bonne journée môdame la psych’.

    *****************

    Quand on y repense, j’étais une sale gamine quand j’avais 14 ans. Je n’en faisais qu’à ma tête, pour un oui, pour un non. Je détestais tout le monde, mais c’est assez logique. Quand je voyais ces familles heureuses, ses enfants innocents, je me demandais pourquoi j’avais vu le jour. C’est vrai, pourquoi j’étais née, si s’était quand même pour finir abandonné à la dasse ? Oh, je ne sais pas, peut-être pour finir morte dans un coin d’une rue. Toutes les sœurs que j’avais eues étaient soit serveuses, soit prostitué. Je mentirais si je vous disais que je n’y avais pas pensé moi aussi. Mais bon, quand on arrive à se transformé par magie en loup, enfin, en gigantesque loup, l’idée disparait d’elle-même.

    D’ailleurs, depuis que j’étais devenu une espèce de grosse bestiole à quatre pattes et avec une grosse queue touffue, je m’étais considérablement calmé. J’étais devenue plus.. et bien, gentille fifille qui fait ce qu’on lui demande. Même si ce n’était pas le cas. Mais j’avais considéré les études, j’avais considéré le boulot. Je m’étais mise en tête que le monde est détestable et horrible. Bon, cette vision des choses n’avait pas changé. J’étais devenue plus adulte, sauf que j’avais d’autres traits de caractère depuis l’accident. Après tout, j’avais tué mon petit-ami, en me transformant justement en gigantesque loup. Et dire que j’aime toujours autant ces bestioles.

    J’étais surtout choqué, la première fois. Genre, choqué de choqué. Le pire, ce n’était pas à cause de l’humain ensanglanté sous mes pattes. Parce que oui, je ne suis pas humaine mais un loup-garou, enfin je crois.. J’espère, on moins, je peux encore trouver des infos dans des livres ridicules. Nan, j’étais choqué parce qu’il y avait un énorme loup qui me regardait, dans le miroir, avec mes yeux. Et y a de quoi s‘inquiéter. Mes yeux, bleu clair, qui me regardaient avec intérêt. Avant que je hurle, et qu’un drôle de son s’échappe de ma gorge. Que le loup dans le miroir avait une expression à en être mort de rire. C’est là qu’un seul mot est rentré dans ma tête et y est resté ; cool. Oui, la situation aurait dû m’effrayer, mais voilà, les animaux sont mon seul plaisir dans la vie. Je les aime, je les adore, je les admire. Ils me font rire, me rende triste ou heureuse, m’apporte la paix que je recherche. Ce sont quasiment les seuls êtres au monde à qui je tiens. Tout comme les lions, les rapaces et les chiens, j’aime tout particulièrement les loups. Alors c’était cool d’en voir un de près, même s’il était gigantesque. Et que c’était moi.

    Enfin, quand je suis redevenue humaine, ce qui a pris son temps, j’étais là, totalement dévêtue à côté du corps du seul mec pour qui j’avais eu de tels sentiments. L’amour, voilà ce qui arrive quand on y croit, on devient un énorme canidé.

    Bon, depuis, j’avoue, j’évite de devenir un gros chien. En fait, ça fait trois ans qui j’y arrive. À première vue, je suis toujours en pleine croissance, yahoo, j’avais peur de rester de plus vieillir. C’est intéressant, mais pas quand on a 14 ans. Alors oui, depuis trois ans, le rêve, je sais que je sais devenir un énorme loup, mais j’essaye de pas le devenir. J’ai peur, à chaque pleine lune. Le moindre chien qui fait un bruit, je sursaute. Je vérifie toujours si j’ai des mains à la place de pattes. Mais bon sang, maintenant que je sais que je peux être dangereuse, genre, vraiment dangereuse.. Ben, j’fais encore plus de conneries qu’avant. Je travaille pour mon argent, mon argent passe dans mes études. Mais quand je sors, je me lâche. Je vole de l’argent aux pauvres mecs qui auraient le malheur de tenter leurs chances. J’avoue, mon premier ‘meurtre’ était un accident. Mais ceux qui ont suivi l’étaient moins. Non, non, je ne suis pas une tueuse. C’est juste qu’il faut pas m’énerver.. Bon, d’accord, depuis quelques mois je redeviens un gros chiens poilus. Je n’arrive pas à me contrôler, pendant trois ans j’ai réussi, maintenant que je suis ici, à Forks, pouf, disparu le contrôle. L’avantage c’est la forêt pour y courir, mais sinon.. Ah, j’ai peur de chercher un appart’ en collocation. Depuis plusieurs mois je tourne en rond dans ma voiture.. J’avoue ce n’est pas la mienne, mais ça, personne ne le sait. Enfin, il faudrait que je trouve un appart’, que je ne sais pas payer seule donc je dois être avec d’autres jeunes, je suppose.. Mon dieu, en espérant que je leur fait pas de mal sans raison..

    Mensonge, je mens, je sais. Ça ne me dérange pas de faire du mal aux autres, on m’en a trop fait pour que je ressente de la pitié. Mais voilà, quand on tue quelqu’un il faut changer de ville, et là, pour une fois, je suis assez bien. J’ai un petit boulot et l’école où je me trouve est assez cool. Enfin, maintenant je bois surtout ma bière, sauf que ça ne me saoule pas. Et moi qui étais contente d’être un loup-garou, tu parles.







Pseudo/prénom Marie
Âge: 18 ans
Sexe: Les femmes ont toujours le dernier mot! x)
Où as tu connu le forum?: Y a longtemps sur Google et par partenariat, je crois.
Tes impressions: 100/10 ♥
Double compte: Jane Volturi
Scénarios ou personnage inventé?: PI
Le mot de passe: Validé par Eddy!
Mot de la fin: Love you guys <3



Dernière édition par Jesse T. Vawren le Mer 19 Sep - 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alec Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 305

■ Inscrit le : 13/08/2012

■ Localisation : Auprès de Jane.
■ Age : 22


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Jesse T. Vawren Mer 19 Sep - 15:28
Ma Janou, ton avatar est trop beau !
Courage pour ta fiche !





    ⊹ nowhere man.
    Brisez vos limites, faites sauter les barrières de vos contraintes, mobilisez votre volonté, exigez la liberté comme un droit, soyez ce que vous voulez être. Découvrez ce que vous aimeriez faire et faites tout votre possible pour y parvenir.



Voir le profil de l'utilisateur http://young-eternity.tumblr.com/
Revenir en haut Aller en bas
Athenodora Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 145

■ Inscrit le : 29/06/2012

■ Localisation : Volterra
■ Age : 22


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Jesse T. Vawren Mer 19 Sep - 16:05
Rebienvenue ma chérie ^^ // *lui fait un long et gros câlin*




Les mots sont une arme, plus aiguisés qu'une lame...
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Jesse T. Vawren Mer 19 Sep - 16:57
Merci ♡

Revenir en haut Aller en bas
Edward A. Cullen
« Un larbin du maître cruel et sadique »
avatar
« Un larbin  du maître cruel et sadique »
■ Morsures : 2038

■ Inscrit le : 19/11/2011

■ Localisation : Forks


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Jesse T. Vawren Jeu 20 Sep - 15:16

FELICITATION
Bravo Petits sucres d'orges!!!! Vous voila prêt à entrer dans le monde de Breaking Blood. Mais avant de vous lancer à corps perdu dans votre histoire passionnante, il vous reste encore un peu de boulot.... MOUHAHAHA

* Pour le bon déroulement de votre présence parmi nous: n'oublie pas d'ouvrir un topics de rps (ici) et un topic de liens (ici) qui vous permettra à vous et aux autres de discuter sur vos relations et vos histoires.

* Recenser votre avatar (Masculin) ou (Féminin)

*Pour toutes absence merci de nous le signaler également pour le bon déroulement du forum (ici)

* Vous êtes un super héros ???? Il va d'abord falloir passer aux détecteurs du staff pour vos accorder un don (ici)

* Vous adorez BB *.* Vous êtes chou, on vous adore aussi! cependant attention aux comptes à gogo. Pour des demandes de double compte c'est par (ici)

* Pour éviter les sujets de rps finis ou inactifs et surtout ... surtout pour aider les pauvres larbins du maître, merci de passer sur ce topic pour prévenir un membre du staff que votre rp est terminé: (ici)

*Pour tout autres questions, le staff reste a votre entière disposition.
© CJ.POMME'&Tumblr[/i]


PS: Bienvenue enfin re-bienvenue ^^ Cependant attention tu es une modificatice et non un loup garou beaucoup font la confusion ^^
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Jesse T. Vawren Jeu 20 Sep - 15:26
Merci.

Je sais que j'ai fait l'erreur dans ma présentation, mais Jesse ne connait rien sur les modificateurs, ni vampires, je veux partir sur ce principe là. Donc pour elle, elle est un loup-garou xD
Revenir en haut Aller en bas
Edward A. Cullen
« Un larbin du maître cruel et sadique »
avatar
« Un larbin  du maître cruel et sadique »
■ Morsures : 2038

■ Inscrit le : 19/11/2011

■ Localisation : Forks


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Jesse T. Vawren Jeu 20 Sep - 15:27
ça roule poulette ^^ ça risque d'être assez drôle ^^
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Renesmée C. Cullen
« Un larbin stagiaire »
avatar
« Un larbin stagiaire »
■ Morsures : 241

■ Inscrit le : 31/05/2012

■ Age : 26


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Jesse T. Vawren Jeu 20 Sep - 19:22
Re bienvenue : ))


Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-fp.1fr1.net/
Revenir en haut Aller en bas
Jaymes K. Preston
« Un larbin du maître cruel et sadique »
avatar
« Un larbin  du maître cruel et sadique »
■ Morsures : 589

■ Inscrit le : 28/01/2012

■ Age : 27


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Jesse T. Vawren Ven 21 Sep - 18:34
ReBienvenue a toi ma belle !!!!



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Jesse T. Vawren Sam 22 Sep - 17:16
Merci beaucoup =)
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: Jesse T. Vawren
Revenir en haut Aller en bas

Jesse T. Vawren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Kellerman, Jesse] Les visages
» [Blu-Ray] L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford (Import US)
» [Roswell] Isabel & Jesse
» ZOMBIE THERAPIE (Tome 1) de Jesse Petersen
» [Jesse Petersen] Zombie Thérapie, Tome 2 : Zombie Business

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Blood  :: Paprerasses-