AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
B.B a fermé ses portes. Bye

Partagez|

Lucrézia Reyes, anciennement Volturi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lucrézia Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 411

■ Inscrit le : 12/11/2012

■ Localisation : ici et ailleurs
■ Age : 25


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Lucrézia Reyes, anciennement Volturi Lun 12 Nov - 18:16
Lucrézia Reyes
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

31 Octobre vers l'année 0 environ ▪ 31/10/0 Âge • Un peu plus de 2000 ans ▪ [Vampire sanguinaire]
Situation Professionnelle ▪ [Mangeuse d'humains professionnels, et infirmière a l'occasion]








Mes Qualitées
▪ Douce
▪ Attachante
▪ Patiente
▪ Intelligente
▪ Discrète
▪ Priotectrice envers ceux qu'elle aime seulement
▪ Courageuse
▪ Manipulatrice, cela peut etre une qualité comme un defaut, tout dépends de quel côté on se trouve
Mes Défauts
▪ Arrogante
▪ Aggresive envers ceux qu'elle deteste
▪ Méfiante
▪ Trop Curieuse
▪ Donne difficilement sa confiance
▪ A tendance rancunière
▪ Obstinée
▪ A du mal avec les ordres bizarrement ^^








«
EXEMPLE DE RP !! Cette nuit avait été un bonne chasse, voir même une très bonne chasse. J’avais tué plusieurs loups, et avais presque laissé ma vie en même temps, une fois de plus je pouvais remercier mon don, car sans lui je ne serais plus déjà de ce monde depuis un bon bout de temps. Alors que je venais de finir de nettoyer mes sai, et me diriger vers ma douche quand je repensai à cette nuit.

J’avais mis une combinaison en cuir simple et avait relevé mes longs cheveux bruns, je mettais équipé de mes sai et était partit dans le un parc pour enfants a la sortit de la ville, a la tombée de la nuit. Alors que les parents emmener leurs enfants chez eux, et que le soleil allait faire une sieste, les hurlements des loups se firent retentirent. Je m’étais levée du banc et les avait patiemment attendue. Il n’y en avait pas un, ni deux mais tout une meute : j’en comptais 13. Jamais une meute d’enfants de la lune n’avait été aussi nombreuse, et pourtant je ne me trompais pas, c’était bien des enfants de la lune. Un a un je les avais tué. A un moment donné j’avais été dans une position particulière : il y en avait 8 de tués, et les cinq autres c’étaient débrouillé pour me coincer. Mes sai m’avait été bien utile, j’avais encastré 2 dans l’arbre, ce qui me permit de tuer les trois autres avec une facilité déconcertante, bien que la seconde d’avant j’aurais pu y passer.

Sortant de la douche je m’étais habillée normalement et j’avais entendu au coin de la rue Emma.

Emma était une jeune hybride, elle ignorait sa naissance si l’on pouvait dire. A l’époque, il y a de cela quelques années (4ans pour être précise), je connaissais sa mère d’une ancienne affaire que Aro m’avait envoyée réglé dans sa famille alors qu’elle était a peine une adolescente, je m’étais liée d’amitié avec cette jeune humaine alors que je me l’étais interdite. Je m’interdisais l’amitié avec les humains d’une part parce que c’était ma nourriture, essayez d’imaginez un humain se liée d’amitié avec son fromage … D’autre part, parce que dans un avenir proche pour moi et lointain pour les humains, ils finissaient par mourir. La perte de les avoir connue est suffisamment profonde. Mais il y avait quelque chose chez cette humaine qui m’avait fait éclater en éclat mes bonne résolution. Quelque temps plus tard, cette jeune adolescente était devenue une jeune femme d’une trentaine d’année. Elle m’avait appelés car elle avait besoin de mon aide et pour cause : elle m’expliqua au téléphone qu’elle pensait être enceinte d’un des nôtres, d’un vampire, et pas n’importe lequel.

Je lui promis de veiller sur elle et de s’occuper de l’enfant qu’elle attendait. Emma si ce serait une fille Antoine si ce serait un garçon. Heureusement j’avais quitté les Volturis depuis quelques temps, sinon je serais passé à la casserole en même temps que la mère. Comme je m’en doutais, la mère mourra quelque temps après avoir accouché, j’aurais pu la sauver en la transformant en vampire, mais tout le long, elle avait refusé de devenir un vampire … allez savoir pourquoi surtout qu’elle avait couché avec un des leurs.
Mais revenons au moment présent, j’avais juste eu le temps d’aller dans la salle à manger qu’Emma s’avançait vers mois la tête baissé. Elle allait me poser une question qu’elle redoutait visiblement. Elle me demanda si elle pouvait me déranger quelques instants.


- Je ne t'ai jamais appris a frapper aux portes avant d'entrer ? la grondais-je amicalement.


Lui adressant un sourire chaleureux, et d'un simple signe de tête, je lui fis signe de s'asseoir sur l'un des fauteuil en cuir.


- Qu'est-ce que je peux faire pour toi Emma ?

»

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪




TON HISTOIRE!!

Ainsi, vous voulez connaitre mon histoire ? Soit, mais j’espère que vous avez du temps devant vous, parce qu’il y plus de 2 000ans d’existence à raconter. Pour vous pauvre humains, je vais raccourcir mon histoire, pour éviter que vous ne mouriez de vieillesse avant d’avoir entendu la fin de ma petite existence.

J’ai vu le jour au bord d’un lac, le 31 Octobre de l’année 0 ? 5 ? -10 ? Que sais-je ? Non seulement à mon âge on n’est plus a 20années près, mais en plus, à cette époque les dates n’étaient pas aussi bien régulées que maintenant. Au bord d’un lac, a quelques minutes du village ou nous habitions, il me semble qu’aujourd’hui c’est restée un petit village au fin fonds de la Transylvanie, quel coïncidence que je sois une vampire maintenant n’est ce pas ? Bref passons, j’avais deux sœurs jumelles. Enlever ce regard débile de votre figure, nous étions des triplés. J’étais la plus « vieille » si l’on peut dire, née avant les autres. La seconde se prénommait Ravennah et la troisième Matrishka. Ma mère rendit l’âme peut de temps après l’accouchement, la grossesse et la maladie l’avait sérieusement affaiblie.

Mon père dû nous élevait seul en accumulant son travail de bucheron : autant dire qu’il avait du mal à nous nourrir, c’est aujourd’hui que je me rends compte de ce qu’il a sacrifié pour nous. Lorsque j’avais a peu près 6ans, ma sœur Matrishka mourra d’une maladie inconnue. Donc inutile de me demander ce que c’était, je ne sais pas et je préfère oublier ce souvenir désagréable. Suite à cette perte que Ravennah et moi avions du mal à digérer, nous nous rapprochâmes énormément avec ma sœur. Nous étions liées comme les deux doigts de la main, l’une protégeant et aidant l’autre.

Je vous passe le reste de mon enfance. Nous grandîmes en passant par l’âge de la rébellion et très vite nous devinrent de très belles jeunes femmes. Assez pour faire tourner la tête de beaucoup d’homme. Je voyais au comportement de mon père, qu’il espérait que l’une de nous d’eux épouse un homme riche pour pouvoir enfin régler toute les dettes que nous avions accumulés jusque la, et ce n’était pas les parties de jambes en l’air de ma sœur qui pouvait nous aider.

Un jour, une famille de noble arriva dans la région, inutile de vous préciser que ma sœur mit immédiatement son grappin sur le plus jeune de la fratrie. En ce qui me concerne je n’étais pas très en confiance par les nouveaux arrivant. Bien que d’une nature soupçonneuse et accordant mal ma confiance, je ne pouvais m’empêcher de ressentir des sentiments étrange envers les petits nouveaux. Déjà première question, qu’est-ce qu’une famille de riche venait faire dans un trou à rat comme notre village ? Seconde question, être aussi mignon, drôle, attachant et aussi généreux ne pouvais cachait qu’un lourd secret quel est-il ? Troisième et dernière question, qu’est-ce que l’ainé me trouvait-il de si particulier ?

Je ne vais pas mentir et dire que je restai aussi loin que possible d’eux en ayant une relation de fille de bucheron-noble. La noblesse voulait que ce genre de personnes ne fréquente pas les personnes aussi peu fortunées que nous. Au début, les vues en toute discrétion n’étaient qu’un jeu, une facette pour moi pour découvrir ce qu’ils cachaient. Mais je m’y laissais prendre et finis par tomber réellement amoureuse.

Je me doutais qu’une telle relation ne pouvait prendre qu’une fin triste (pour moi) une fois qu’il aurait trouvé une noble pour lui, au moins je n’aurais pas regretté mes propres parties de jambes en l’air. Ravennah ne pouvait plus m’enquiquiner (pour ne pas choquer les plus jeunes) sur ma virginité.

Le drame frappa plus vite que je ne le crus et pas la bonne personne. Ce fut Ravennah, un soir d’orage, qu’elle rentra malheureuse comme des pierres. Après quelques instants j’allais vers elle et tenta tant bien que mal de la réconforter, elle finit par m’avouer ce qui s’était passé. Le jeune noble, frère cadet de Lucas avait décidé de mettre fin a leur liaison en raison du mariage arrangé de ces parents avec une noble du village voisin. Je ne pouvais que la comprendre, et partageait le même sentiment de tristesse qu’elle éprouvait. Je pensais que ce mariage arrangé ce serait moi qui en pâtirait en raison que Lucas était l’ainé mais il n’en fut rien et je ne pouvais m’empêcher de penser que c’était moi qui devrait pleurer à chaude de l’arme a ce moment la et non ma sœur.

Le lendemain soir, je me rendis à mon lieu de rendez-vous secret que nous avions établi avec Lucas, avec une très bonne idée en tête de ce que j’allai faire.

Ne faite pas ces yeux apeurés, je n’allais pas le tuer, juste de faire en sorte que ce soit Lucas qui épouse la noble et non son jeune frère, ainsi ma sœur pourrait retrouver le sourire qu’elle semblait avoir perdu a jamais. Je me souviens de la conversation que nous avons eu ce coir la avec une telle clarté que je m’en étonne moi-même.

Je m’étais approché aussi discrètement que possible m’assurant de ne pas être suivie. Lucas se trouvait déjà la et semblait jouer avec quelque chose que je ne pouvais pas voir de la ou j’étais :

- Lucas l’appelai-je

Il se leva immédiatement et vint à ma rencontre tout sourire sur les lèvres, je fronçai les sourcils, je ne pouvais concevoir qu’il est un tel sourire sur les lèvres alors que son frère avait brisé le cœur de ma sœur.

- Et bien Lulu, pourquoi cette mine grave sur un visage si doux ?

- Ton frère va épouser une noble et cela brise le cœur de ma sœur. Il me lança un regard interrogateur, et ne fais pas a celui qui ne sait rien, je sais que tu es au courant pour leur liaison.

- Effectivement ma belle, je suis au courant. Et je comprends a quel point cela peut t’affecter, mais j’ai une surprise pour toi.

- S’il te plait avant de me dire quoi que ce soit, j’aurais une requête a te formuler, plaidai-je.

- Bien sur tout ce que tu voudras, m’accorda-t-il comme a son habitude.

- Est-ce qu’il y a une possibilité que tu puisses faire changer d’avis tes parents ? Je sais que c’est beaucoup demandé mais …

J’avais baissai la tête, espérant ne pas m’octroyer ses foudres. Mais il n’en fut rien, il releva mon menton avec une extrême douceur et déposa un baiser sur mes lèvres.

- [color=blue]Je suis désolé mais mes parents ne l’accepteront pas quoique je fasse.[color=red] Alors il y a une solution. Qu’à la place de ton cadet, que ce soit toi qui prenne la place. Tu es l’ainé ils accep…

- Surement pas, me coupa-t-il, il est hors de question que j’épouse une autre que toi. Ce sera toi et rien d’autre.

- Je ne suis pas de ton sang, tu es noble alors que je suis une simple fille de bucheron, et puis tu seras mieux avec quelqu’un de ton rang plutôt qu’avec quelqu’un comme moi.

- N’en crois rien. Je serais malheureux comme des pierres, et ne serait pas un homme fidèle avec une autre que toi. Que tu sois noble, paysanne, mendiante ou autre, rien ne m’empêchera de t’avoir et il n’y a que toi que j’épouserai personne d’autre. Comment peux-tu émettre une telle chose ? Une telle hypothèse ne peut être envisageable.

- Je ne peux continuer de voir ma sœur ainsi, sa tristesse est mienne, et je préférais mille fois être a sa place, quitte de devoir te perdre.

- On trouvera une solution.

A ces mots, il me prit dans ses bras et je perçus un mouvement de son côté, comme s’il cherchait a cacher quelque chose, mais l’idée s’évanouit aussi rapidement qu’elle était venue.

Nous ne trouvâmes aucune solution qui puisse arranger Ravennah. Et le mariage eut lieu. Je savais qu’elle avait tenté de soulager sa peine avec d’autres hommes en vain. Malgré ses multiples liaisons, seul le frère cadet de Lucas lui avait réellement touché le cœur.

Un an plus tard, Lucas me demanda en mariage. J’étais si surprise, que j’en serais tombé si Lucas ne m’avait pas rattrapé à temps. Je croyais que c’était une plaisanterie, une farce de mauvais goût mais il n’en était rien de tel. Les parents de Lucas, généreux dans leur fonds avait acceptés que leurs fils ainé ait une liaison avec une fille comme moi, c’est à dire de la basse société.

Je n’y crus aucunement, me doutant d’une quelconque entourloupe jusqu’au préparatif du mariage. Plus la date avancer et plus je sentais que Ravennah devenait froide à mon égard. Je ne pouvais que la comprendre, et j’espérais du fonds de mon cœur qu’un jour elle puisse me pardonnait.

Environ sept nuits avant mon mariage, le père de Lucas nous convia tous dans sa vaste demeure, pour célébrer notre union. Ravennah était elle aussi invitée, mais le frère cadet de Lucas non, trop de distance le séparait de notre contrée. Aussi bizarre que cela puisse paraître je ne me souviens pas de son prénom. Mais passons.

Avant le dessert, ma sœur vint me parler en privée, me disant qu’elle me pardonner et s’excusant même de son attitude. S’était elle qui s’excusait alors que son plus grand rêve, c’était moi qui était en train de le vivre. Nous faillîmes tomber dans les bras de l’une de l’autre quand les hurlements de loups si proches nous fîmes sursauter. Nous nous dirigeâmes vers la salle principale ou se tenait le banquet lorsque nous entendîmes le bruit de vitre brisée et des grognements bestiales. Je me précipitai vers la salle, non seulement pour voir ce qui se passé et essayer d’apporter une quelconque aide qui puisse être utile.

Mais je ne pouvais rien faire contre ces loups de la taille d’un cheval. Je restai pétrifiée devant l’horreur qui se présentait sous mes yeux, incapable de faire le moindre geste. Mon, ce qui aurait été mon beau-père était étendue à mes pieds, la tête à l’autre bout de la pièce. Il ne resté de Lucas que son bras droit ou je pouvais apercevoir sa marque de naissance. Pétrifiée de terreur, je regardai impuissante mon père se faire ôter la vie par un de ces chiens géants.

Ce fut le cri de ma sœur qui me sortit de ma stupeur, elle venait de se faire enlever par l’une de ces bêtes géantes, et l’entrainait dans la noirceur de la nuit. Sans réfléchir, je me mis à sa poursuite, pendant que j’avais une chance aussi minime soit-elle de les rattrapai et de venir en aide à la seule famille qui me restait a présent.

A mon plus grand désespoir, je me perdis vite dans ces bois éclairés seulement par la lune ronde. A force de courir a l’aveuglette, je fus bien obligée par m’arrêtée et reprendre mon souffle et tenter de savoir ou je me trouvais. Et en regardant bien autour de moi, je n’avais aucune idée du lieu ou je pouvais me trouver. Une clairière bordée d’un joli lac au beau milieu de la forêt. J’ignorais que je m’étais aventurée aussi loin de la demeure de ma belle-famille, du moins ce qui aurait pu être ma belle famille.

Est-ce qu’à ce moment la je savais ce qui se passait et que ma vie était sur le point de prendre un tournant décisif ? Non je ne pense pas. J’étais plus préoccuper de la vie de ma sœur que de la mienne. Ce que j’aurais peut être du faire plus attention quoique … si je l’avais fait je n’aurais jamais été à même de les tuer, de me venger.

Un hurlement proche suivit de trois loups tournant en cercle autour de moi me fit me glaçais le sang. L’un d’eux s’apprêtais à me bondir dessus pour m’arracher la vie, lorsqu’une bourrasque noire passa devant moi à une vitesse folle, et le loup se retrouva propulsée a des lieux d’où il se trouvait avant, puis de mourir comme il aurait du le faire avant de s’en prendre a ma famille.

Ma bourrasque noir qui venait de me sauver la vie me fit face, je pus m’empêcher de m’attardait sur la couleur de ces yeux, d’une douce couleur rouge sang. Les autres loups étaient tout aussi inertes que le premier. L’homme à la peau laiteuse venait de se faire rejoindre par trois autres de ces « collègues ».

Le plus vieux se présenta à moi comme étant Aro, à la tête d’un groupe à même de capable de vaincre les chiens. C’était tout ce que je demandais, être assez forte pour pouvoir les tuer, me satisfaire d’une vengeance.

Ce lac était le lieu de ma naissance mais aussi celui de ma renaissance en tant que vampire.

Je me souviens aussi de leur avoir dit que quoi ils étaient, humains, gnomes, lutins ou autres, ils pouvaient toujours courir avant que je ne les appelle maitre.

Ce fut cette nuit la ou Aro me transforma en vampire. Trois jours durant, je m’entêtais dans un mutisme alors que mon corps était ravagé par d’horrible brulure.

Non bande d’idiot je n’étais pas en train de cramer, juste en train de me transformer en vampire, si vous n’êtes pas au courant de l’effet que cela produit, ce n’est pas mon affaire.

Je me réveillai au bout de ces trois jours de souffrance, découvrant ma nouvelle vie et mes nouvelles aptitudes. Vitesse et forces accrues, ainsi que tout mes sens : vue, l’ouïe, l’odorat, le gout et le toucher huuum … le toucher j’en ai bien profité de ce sens la au cours de ma vie vampirique. J’avais développé un tout autre don : Aro l’appelait la téléportation. Aucun autre vampire n’en était capable apparemment. Je le pris comme un cadeau m’aidant à tuer ceux qui m’avait fait le plus souffert. Enfin aptitudes surnaturelles à condition de me nourrir exclusivement de sang humain. Peu importait le prix à payer du moment que je puisse venger ma famille un maximum en tuant ces affreuse bestioles mal rasé.

Il se révéla que mon don, la téléportation était bien plus que ce que l’on croyait. Je pouvais me téléportais dans n’importe quel lieux de mon choix à condition que je l’ai déjà vu réellement ou vu en tant que dessin, photo etc… Je pouvais aussi téléporter des objets ou autre. Un don bien utile contre la lutte des enfants de la lune comme l’appelé Aro.

Puis il y eut lieu la Grande Purge. Un combat sanglant entre vampire et loup lorsque Caïus eut failli perdre la vie contre un combat de l’un des leurs. Sauvée de justesse par ma petite présence. Un combat que j’appréciais chaque minute à tuer ces cales bêtes.

Dans les années 1950, Aro décréta que la chasse au loup était terminée en raison de leur extermination. J’étais loin d’être d’accord avec sa décision ce que je lui fis savoir. J’étais de l’avis de Caïus, poursuivre l’enquête, histoire d’être sur qu’il n’en reste plus aucun. La décision d’Aro était prise, la chasse était terminée. Quelques jours plus tard, je fis pars de ma décision a Aro, je quittais les Volturis et continuerai ma traque seule. Aro me regretta et me dit que je serais toujours la bienvenue chez les Volturis.

Je me mis à étudier la médecine, et devint rapidement une très bonne infirmière. Un poste bien placée pour une vampire. J’avais élu domicile en Amérique de l’ouest dans une petite bourgade appelée Forks. Je n’avais pas besoin de déménager souvent en raison de ma capacité de téléportation contrairement à d’autre vampire. Je ne déménageai seulement quand les gens trouvaient bizarre que je ne change jamais. Forks, petite bourgade pluvieuse, habité d’un étrange fléau : des loups ne répondant pas au son de la lune. Mon enquête et ma traque ouverte. Et je ne pense pas que quelqu’un puisse me faire changer d’avis quant au but de mon existence.

Bien sur je vous ai pas tout raconté comme, ma liaison avec un certain Hansel, bien que cela ne plaise guère a sa sœur Gretel, de mon amitié avec le compte Vlad Dracul, de ma chasse de la bête du Gévaudan, d’avoir côtoyé de près Jackie l’éventreur pour une mission donnée par Aro, d’avoir posé pour Léonard de Vinci, d’avoir été la muse de Mozart pendant un certain temps jusqu’à temps que je ne me délecte de son sang. Et bien d’autre encore que vous aurez peut être le plaisir d’entendre si vous vivez jusqu’au jour ou je déciderai de le narrer.










Pseudo/prénom Lyvia, Liv, Rose, Rosie, Gaby et d'autre que je ne vous donnerai pas ^^
Âge: Le même que mon perso Mouhahahahahahahaha
Sexe: Il me semble que je suis une femme, mais je devrais sans doute vérifier, qu'en pensez vous ?
Où as tu connu le forum?: Par Rose
Tes impressions: J'aime ce fow ^^
Double compte: Rosalie Cullen
Scénarios ou personnage inventé?: Inventé
Le mot de passe: ici
Mot de la fin: Youpi




Dernière édition par Lucrézia Reyes le Mar 13 Nov - 0:05, édité 3 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
James E. Cullen
« Les perles rares »
avatar
« Les perles rares »
■ Morsures : 56

■ Inscrit le : 05/11/2012

■ Localisation : Dans les bras de papa et maman


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Lucrézia Reyes, anciennement Volturi Lun 12 Nov - 18:59
Bienvenue. Preum's Razz
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lucrézia Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 411

■ Inscrit le : 12/11/2012

■ Localisation : ici et ailleurs
■ Age : 25


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Lucrézia Reyes, anciennement Volturi Lun 12 Nov - 21:31
Voila je pense avoir terminée ma fiche. J'espère qu'il n'y a pas de limite de lignes pour l'histoire parce que ... j'ai beaucoup papoté la dessus ^^



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lucrézia Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 411

■ Inscrit le : 12/11/2012

■ Localisation : ici et ailleurs
■ Age : 25


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Lucrézia Reyes, anciennement Volturi Lun 12 Nov - 23:48
Merci soeurette



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Edward A. Cullen
« Un larbin du maître cruel et sadique »
avatar
« Un larbin  du maître cruel et sadique »
■ Morsures : 2038

■ Inscrit le : 19/11/2011

■ Localisation : Forks


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Lucrézia Reyes, anciennement Volturi Mar 13 Nov - 11:39

WELCOME
Bienvenue petits sucres d'orges!!!! Te voilà maintenant entré dans l'antre de Breaking Blood ... MOUHAHAHA
Non, je plaisante, ici il n'y a que plaisanterie et bonne camaraderie.

* Te voilà donc inscrit mais ta quête de la fifiche ne fait que commencer affraid Si un jour, tu as besoin qu'un super admin ou un super modo te vole à la rescousses, tu nous trouveras cacher (ici)

* Tu as déjà tout finis??? C'est vrai ??? Tu es un vrai speedy gonzales ... Pour qu'un gentil membre du staff te valide, il faut passer par (ici)

* Nous te rappelons qu'à partir de aujourd'hui, il te reste une semaine pour terminer ta fiche pour un personnage prédéfinis et 15 jours pour un personnage inventé. Si tu as besoin d'un délai pour une raison personnel, merci de prévenir le staff. Wink

* En attendant, je te souhaite la bienvenue parmi nous petit padawan
©️ CJ.POMME'&Tumblr
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lucrézia Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 411

■ Inscrit le : 12/11/2012

■ Localisation : ici et ailleurs
■ Age : 25


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Lucrézia Reyes, anciennement Volturi Mar 13 Nov - 13:47
Merci maman,
Voila Edward j'ai dit que je l'avais terminée ma fiche ^^
J'avais completement oubliée d'ailleurs ce qu'il fallait faire ensuite ^^



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Edward A. Cullen
« Un larbin du maître cruel et sadique »
avatar
« Un larbin  du maître cruel et sadique »
■ Morsures : 2038

■ Inscrit le : 19/11/2011

■ Localisation : Forks


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Lucrézia Reyes, anciennement Volturi Mar 13 Nov - 15:30

FELICITATION
Bravo Petits sucres d'orges!!!! Vous voila prêt à entrer dans le monde de Breaking Blood. Mais avant de vous lancer à corps perdu dans votre histoire passionnante, il vous reste encore un peu de boulot.... MOUHAHAHA

* Pour le bon déroulement de votre présence parmi nous: n'oublie pas d'ouvrir un topics de rps (ici) et un topic de liens (ici) qui vous permettra à vous et aux autres de discuter sur vos relations et vos histoires.

* Recenser votre avatar (Masculin) ou (Féminin)

*Pour toutes absence merci de nous le signaler également pour le bon déroulement du forum (ici)

* Vous êtes un super héros ???? Il va d'abord falloir passer aux détecteurs du staff pour vos accorder un don (ici)

* Vous adorez BB *.* Vous êtes chou, on vous adore aussi! cependant attention aux comptes à gogo. Pour des demandes de double compte c'est par (ici)

* Pour éviter les sujets de rps finis ou inactifs et surtout ... surtout pour aider les pauvres larbins du maître, merci de passer sur ce topic pour prévenir un membre du staff que votre rp est terminé: (ici)

*Pour tout autres questions, le staff reste a votre entière disposition.
© CJ.POMME'&Tumblr[/i]
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lucrézia Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 411

■ Inscrit le : 12/11/2012

■ Localisation : ici et ailleurs
■ Age : 25


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Lucrézia Reyes, anciennement Volturi Mar 13 Nov - 18:38
Merci frérot ^^



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: Lucrézia Reyes, anciennement Volturi
Revenir en haut Aller en bas

Lucrézia Reyes, anciennement Volturi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Blood  :: Acceptés-