AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
B.B a fermé ses portes. Bye

Partagez|

Watashiwa Rika desu , anatawa dare?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Dim 2 Déc - 21:07
Rika/Kira Volturi
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Date de naissance ▪ information non disponible Âge • 18 ans ans d'apparence , 26 en réalité▪ [vampire sanguinaire]
Situation Professionnelle ▪ [Mangaka]








Mes Qualitées
▪ Attachante(Rika)
▪ Fidèle
▪ Imaginative
▪ Spéciale
▪ Gentille(Rika)
▪ folle
▪ courageuse
▪ calme(Rika)
Mes Défauts
▪ Sadique
▪ Psychopathe
▪ Folle
▪ Cruelle

▪ rancunière









«
L’hiver était arrivé sur Volterra, amenant avec lui une multitude de flocons blancs qui tourbillonnaient dans le ciel, tel des lucioles immaculée. Chaque cristal, finement ciselé en une délicate dentelle, virevoltait devant les yeux émerveillés de Rika avant de fusionner sur l’amas de neige qui recouvrait les pavés de la ville. Un spectacle d’autant plus majestueux qu’il était vu avec les pupilles vampirique, nouvellement acquise, de la jeune fille. Cela faisait une semaine environs qu’elle avait accédé au statut d’immortelle. Et depuis, chaque jour amenait une découverte toujours aussi surprenante. Les nombreuses années qui l’attendaient dorénavant promettaient d’être délicieuses ! Kira aussi avait trouvé sa part de bonheur, dans un sens un peu plus sombre cependant. Si Rika était obnubilée par les richesses des yeux, Kira elle l’était par le sang. Depuis qu’elle y avait gouté, elle ne pouvait plus s’en passer. Les festins journaliers des Volturi étaient devenus pour elle la plus belle des merveilles. En un sens, les deux entités se complétaient plutôt bien ! L’une, douce et attachante et l’autre, sanguinaire et sadique. L’ange et le démon. Le jour et la nuit. Cela semblait également satisfaire ses nouveaux maitres : quand on est vampire, avoir des compétences en combat était plutôt avantageux ! La jeune immortelle n’avait pu se faire qu’une vague idée des trois rois qui régissaient la cité des vampires. Tout d’abord, il y avait Aro-sama, son sauveur. L’homme qui l’avait arrachée à son exil. Pour cela, Kira lui devait une énorme reconnaissance et lui vouait un véritable culte. Il fallait dire qu’il ne la laissait pas vraiment indifférente ! Ensuite, il y avait Caius-sama, un autre roi qui, elle devait l’avouer, lui faisait plutôt peur. Toujours grognon et froid (à ce qui lui avait semblé), il n’inspirait pas vraiment la sympathie. Kira par contre, l’idolâtrait littéralement ! En dernier, on trouvait Marcus-sama, un ancien vampire à l’air sage. L’adolescente l’appréciait plutôt bien. Il avait l’immobilité des poupées, le silence de ces créatures de porcelaine. Une sagesse ancienne semblait émaner de lui. Mais il était également la tristesse personnifiée, une marionnette brisée qu’on ne pouvait réparer. Rika ne savait pas vraiment ce qui lui était arrivé, mais elle se promit de se renseigner !
Après être restée plusieurs heures assises sur le même muret, la jeune fille se leva et leva les yeux vers le ciel moucheté de blanc. Alors, sans davantage contrôler ses gestes, elle se mit à tournoyer, bars ouvert, la tête rejetée en arrière. Un rire cristallin l’a secoua alors qu’elle continuait sa danse étrange, accompagnant les millions de fées immaculées qui tombaient des nuages. Elle s’arrêta enfin, ivre de joie, et murmura doucement.

-Kira, nous avons enfin trouvé notre maison.

»

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪




Minuit devait être passé depuis quelques temps. La ville, plongée dans le noir, ne recensait plus que 2-3 aboiements de chien. Au fin fond du territoire, tapi derrière un bataillon de buisson touffu, gisait l’hôpital psychiatrique d’Hinamizawa. A cette heure-ci, l’immense bâtisse était encore profondément endormie. Seule une fenêtre était encore illuminée, faible lueur dans le néant du soir. Attablée à son bureau, Miyo Takano, infermière dans l’établissement, gravait frénétiquement sa mémoire sur un papier tendre, par le biais d’une belle encre bleu.

Cher journal,
Je n’en peux plus. Je n’en peux plus de garder ce poids horrible qui pèse sur mon cœur. Je sais que si quelqu’un venait à tomber sur ces écrits, cela pourrait avoir de sombres conséquences. Mais je ne saurais retenir d’avantage ce flots de pensées qui assaillit mon esprit jour et nuit depuis ce qui c’est passé cette fois-là. Je risque de devenir folle. Quelle ironie ! Moi qui, pendant toutes ces années, ai soignés des patients aussi étranges les uns que les autres, je suis sur le point de devenir l’un d’entre eux. Si seulement elle n’était jamais venue…si seulement elle n’avait jamais franchis les grilles de notre hôpital…rien de tout cela ne serait arrivé !!! Son admission ici, je m’en souviens comme si c’était hier ! Elle est arrivée aux environs du mois d’Aout. Un jour pluvieux, comme en présage de ce qui allait arriver. Avec ses longs cheveux blonds, aussi souple que la soie, et ses magnifiques yeux gris dans lequel on se perdait, elle était rapidement devenue l’idole de tous. Mais d’un ange elle n’avait que l’apparence ! Comment aurions nous pu deviner que sous ces traits de poupée, ce cachait la fille du diable, le mal personnifié ?
La petite (dénommée Rika, comme je l’appris plus tard) était du genre solitaire. Elle ne recherchait pas le contact des autres enfants, et semblait même les éviter. Mais pour une jeune adolescente de 15 ans, ce phénomène courant ne nous à pas alarmé. Ce qui était plus inquiétant était sa véritable instabilité. D’un calme olympien, elle pouvait en 1 seconde se muer en un démon sur pattes. Ces crises de colères, accompagnées de cris stridents et d’une destruction totale de tout ce qui lui tombait sous la main, étaient tout bonnement terrifiantes. Après ces passages mouvementés, qui pouvaient durer plusieurs heures, elle se calmait et redevenait aussi silencieuse qu’une poupée de cire. Quand on lui demandait l’origine de ces colères, la réponse (quand elle acceptait d’émettre un son) était toujours la même :
-C’est pas moi, c’est Kira !
Le diagnostique tomba rapidement : la petite était atteinte de schysophrénie infantile.
Et son cas ne faisait qu’empirer de jour en jour. L’exemple qui me reste le plus en travers de la gorge reste ce jour où, par un malheureux hasard, je l’avais trouvée dans le jardin occupée à dépecer l’un des lapins enfermé dans le clapier de l’établissement, sous les yeux effrayé de ses camarades. Nous avions du user de trésors de patience pour parvenir à calmer les enfants en pleurs, fortement affecté par la mort précoce de « Pompon ». Et une fois encore, après l’avoir largement réprimandée et l’avoir fait réfléchir sur ses actes, Rika nous resservit son éternelle accusation.
-C’est la faute de Kira ! Elle voulait voir à quoi ça ressemblait !
Inutile de se demander ce que ce « ça » désignait. C’est après cet incident que le responsable de l’établissement décida de la placer sous surveillance rapprochée. Des caméras furent installées dans sa petite chambre isolée des autres. Nous n’utilisions ces moyens que pour les pensionnaires jugés potentiellement dangereux. Et la petite Rika entrait parfaitement dans cette catégorie. C’est donc sous l’œil rougeâtre des caméras que la jeune demoiselle grandit et atteint l’âge de 18 ans. Je ne me souviens que trop bien de cette année, cette année où tout à basculé. Depuis quelques mois, elle était devenue plus agitée encore que lors de son arrivée. Kira (son « double imaginaire ») se manifestait de plus en plus souvant.Et se faisait souvent violence ! Si un enfant avait le malheur de s’en approcher, il revenait en pleurs dans nos bras, le visage strié de griffes. Trouver une solution radicale était plus qu’impératif ! Rika/Kira fut faite prisonnière de la camisole de force, et fut enfermée dans la pièce que nous appelions communément « la chambre des fous ». Je dois avouer que cela me brisait le cœur de la voir seule dans cette pièce capitonnée de mousse blanche, des flammes bestiales brillant dans ses pupilles. Des cris animaux retentissait si souvent dans l’établissement depuis sa « mise en quarantaine » que nous ne prenions même plus la peine de vérifier si tout allais bien. Nous venions la nourrir quand la tempête était passée, de peur de recevoir une morsure sur le nez ou un crachat au visage. La folie l’avait véritablement envahie. Un jour, alors que je faisais la lecture à Emma, une petite schysophrène elle aussi, un collègue vint me trouver, l’air horrifié.

-Takano-san ! Takano-san ! Il faut que vous veniez voir ça ! répétait-il frénétiquement, à bout de souffle. Il m’entraina par le bras à travers le dédale de couloir, et m’emmena dans la salle de vidéo-surveillance. Les dizaines de télévision accrochée au mur étaient toute allumée, mais une seule requérait mon attention. Celle placée dans la chambre des fous.
-Elle date d’il y a 3 jours, commenta mon collègue en démarrant la vidéo.
Ce que je vis me troubla, autant que cela m’horrifia.
Sur l’écran, on apercevait Rika, toujours assise à terre, occupée à fixer d’un regard mauvais l’œil de la caméra. Son visage angélique, recouvert de cet air sombre, me faisait penser à celui d’un petit démon. Soudain, un homme à poussé la porte capitonnée et s’est dirigé vers la fillette.
Mais ce n’était ni un médecin, ni un employé quelconque de l’hôpital. Vêtu d’un costume et d’un pantalon noir, il possédait des cheveux d’ébène qui lui descendait jusqu’au épaules. Sa peau était très pâle, comme un oignon, et d’une perfection incroyable. Ses yeux rouges (rouges ?!) fixaient Rika d’un air bienveillant. La bataille silencieuse qui opposait ces iris de sang et les yeux noirs de rage de Rika imposait le respect ! L’homme dégageait une grâce et une noblesse incroyable. Il était semblable à un ange déchu, aussi hypnotisant et dangereux qu’un serpent.
Je hoquetais de surprise : comment était-il entré sans que personne ne le remarque ?
L’inconnu s’approcha de la jeune fille, qui tenta de le mordre au passage, et se mit à lui parler. Les faibles moyens de l’hôpital ne permettant pas d’acheter des micros, nous ne pûmes rien entendre de l’échange. Mais vu le visage de Rika, L’homme avait su trouver les mots justes pour communiquer avec elle. L’adolescente acquiesça, en réponse à une question inaudible, et lui tendit docilement la main après qu’il l’eut libéré de sa camisole. Celui-ci s’en empara et ferma les yeux, comme en méditation. Quel étrange manège !
Quand il souleva à nouveau ses paupières, un immense sourire éclaira son visage. Il prononça quelques mots et sa main vint caresser le visage de la petite, qui répondit par un calme sourire. Je sentis la colère monter en moi. Comment osait-il poser ses sales pattes sur ma petite protégée ?! Il s’approcha plus près d’elle et la pris dans ses bras. D’une main légère, il dégagea les cheveux qui obstruaient son cou fin et caressa doucement sa peau tendre. Un sourire dévoila ses dents immaculées, alors que ses lèvres s’approchaient du cou de la jeune fille. Je ne su jamais vraiment ce qu’il lui avait fait. J’eu juste conscience de la douleur qui, en un instant, avait envahis les traits délicat de Rika. Ses cris, que nous avions pris pour ses gueulades habituelles, étaient en fait des hurlements de souffrance. Au bout de quelques minutes, l’inconnu s’écarta, et je pu voir la rigole de sang qui coulait de ses lèvres et du cou de Rika.
Avions un cannibale recensé dans nos archives ?
Il garda la jeune fille dans les bras, un air satisfait sur le visage. Et là, je le jure sur le Styx, je l’ai vu tourner la tête vers la caméra et sourire d’un air narquois, comme s’il se moquait de notre étonnement. S’en était trop pour moi. Je me levais d’un bond, renversant ma chaise, et courut vers la salle des fous. Arrivée là, je constatais avec horreur que la porte était grande ouverte. Comment avions nous pu ne rien remarquer ?! Je m’apprêtais à entrer quand une mêlée de cris retentit juste au dessus de moi. Je couru vers l’étage supérieur, dans la salle de surveillance, et découvrit un spectacle qui me cloua sur place.
C’était un véritable tableau de chair et de sang. Mes collègues, bouillonnant de santé il y a quelques minutes, étaient tous étendus à même le sol, morts. Vu la flaque de sang qui souillait le sol, ils avaient du succomber à une hémorragie. Je me souvins avoir vomi. L’odeur du sang qui se mélangeait à mes propres régurgitations était tout bonnement abominable. J’avais levé des yeux larmoyant vers le fond de la pièce, et aperçus Rika, surveillée de près par l’homme en noir. Elle tenait dans ses bras l’un des médecins, David, et avait le museau plongé dans sa jugulaire qui pissait le sang. On aurait dit une bête dévorant sa proie. L’inconnu leva les yeux vers moi et chuchota quelque chose à l’oreille du petit démon. Celle-ci leva des yeux écarlates vers moi, me faisant reculer de quelques pas. Un sourire sadique étira son visage baigné de vermeil. Puis, après avoir effectué une brève révérence, le duo s’évada par la fenêtre, brisant la vitre en mille-morceau. Deux fantômes courant dans la nuit.
Cette nuit là, je perdis ce qui m’était le plus chère au monde. Mes collègues, mes amis. Une famille dont je m’étais entourée au fil des années passées à leurs côtés. Tant de choses évaporées en quelques secondes. Je ne pu expliquer à la police ce qui c’était passé : Ils ne m’auraient pas crue ! Je suis la gardienne des secrets de ce qui c’est passé cette nuit. Je ne peux rien révéler à personne, sans quoi, ma vie serait en danger. Je suis condamnée à garder ce sinistre souvenir en moi pour l’éter…


-Takano-sempai ! Takano-sempai ! L’hôpital est en feu ! Fuyez ! Je lève brusquement les yeux de mon journal et fixe, éberluée, les flammes qui encadrent la porte derrière moi. Comment n’avais-je pas pu remarquer plus tôt la chaleur étouffante et la lueur des flammes ?! Paniquée, je me lève et cherche des yeux une issue. La porte du couloir est condamnée, pas la peine d’y penser ! Je jette un œil vers la fenêtre et y accours. Frénétiquement, les mains tremblante, j’entrepris de l’ouvrir et m’apprêtait à passer une jambe dans le vide quand je les vis. Rika et l’inconnu. Debout sur la pelouse. La jeune fille me fixait avec une jubilation non feinte tandis que l’autre me regardait l’air amusé. Je remarquais avec horreur la torche enflammée que tenait l’adolescente. C’était elle qui avait fait cela…
Rika me fit un petit signe de la main, un au revoir où se mêlaient la moquerie et l’amusement. Ce fut la dernière chose que je vis avant de disparaître dans les flammes, mes cris mélangés à ceux des autres pensionnaires de l’hôpital.
.






Pseudo/prénom Soraya-chii
Âge: 15 ans
Sexe: fille
Où as tu connu le forum?: google is my best friend^^
Tes impressions: le premier truc qui m'a attiré sur ce forum est l'habillage général et les graphisme : ils sont magnifique! De plus , il à l'air actif^^ c'est parfait!
Double compte: négatif!
Scénarios ou personnage inventé?: inventé
Le mot de passe: I'm BBien & I know it

Mot de la fin: très joli forum et euh... Hajimemashite minna-san ^^




Dernière édition par Rika Volturi le Lun 3 Déc - 16:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alan Amaury
« Les mangeurs de raton laveur »
avatar
« Les mangeurs de raton laveur »
■ Morsures : 230

■ Inscrit le : 27/11/2012

■ Localisation : Volterra
■ Age : 25


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Dim 2 Déc - 21:17
Bienvenue et bonne continuation pour ta fiche ! Smile


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Dim 2 Déc - 21:29
merci beaucoup ^^ je l'aurait finie demain normalement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Black
« I'm a nice wolf »
avatar
« I'm a nice wolf »
■ Morsures : 131

■ Inscrit le : 20/10/2012

■ Localisation : La Push
■ Age : 27




MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Dim 2 Déc - 22:07

WELCOME
Bienvenue petits sucres d'orges!!!! Te voilà maintenant entré dans l'antre de Breaking Blood ... MOUHAHAHA
Non, je plaisante, ici il n'y a que plaisanterie et bonne camaraderie.

* Te voilà donc inscrit mais ta quête de la fifiche ne fait que commencer affraid Si un jour, tu as besoin qu'un super admin ou un super modo te vole à la rescousses, tu nous trouveras cacher (ici)

* Tu as déjà tout finis??? C'est vrai ??? Tu es un vrai speedy gonzales ... Pour qu'un gentil membre du staff te valide, il faut passer par (ici)

* Nous te rappelons qu'à partir de aujourd'hui, il te reste une semaine pour terminer ta fiche pour un personnage prédéfinis et 15 jours pour un personnage inventé. Si tu as besoin d'un délai pour une raison personnel, merci de prévenir le staff. Wink

* En attendant, je te souhaite la bienvenue parmi nous petit padawan
©️ CJ.POMME'&Tumblr


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Renesmée C. Cullen
« Un larbin stagiaire »
avatar
« Un larbin stagiaire »
■ Morsures : 241

■ Inscrit le : 31/05/2012

■ Age : 27


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Dim 2 Déc - 23:06
Bienvenue miss : )


Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-fp.1fr1.net/
Revenir en haut Aller en bas
Edward A. Cullen
« Un larbin du maître cruel et sadique »
avatar
« Un larbin  du maître cruel et sadique »
■ Morsures : 2038

■ Inscrit le : 19/11/2011

■ Localisation : Forks


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Lun 3 Déc - 9:51
Bienvenue Cocotte (:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lucrézia Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 411

■ Inscrit le : 12/11/2012

■ Localisation : ici et ailleurs
■ Age : 25


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Lun 3 Déc - 10:52
Bienvenue et bonne continuation pour ta fiche



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Lun 3 Déc - 14:32
Merci beaucoup à tous =^w^=
Revenir en haut Aller en bas
James E. Cullen
« Les perles rares »
avatar
« Les perles rares »
■ Morsures : 56

■ Inscrit le : 05/11/2012

■ Localisation : Dans les bras de papa et maman


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Lun 3 Déc - 16:13
Bienvenue à toi
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Lun 3 Déc - 16:24
merchi beaucoup ^^ ( ton avatar est cro mignon )
Revenir en haut Aller en bas
Edward A. Cullen
« Un larbin du maître cruel et sadique »
avatar
« Un larbin  du maître cruel et sadique »
■ Morsures : 2038

■ Inscrit le : 19/11/2011

■ Localisation : Forks


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Lun 3 Déc - 17:13

FELICITATION
Bravo Petits sucres d'orges!!!! Vous voila prêt à entrer dans le monde de Breaking Blood. Mais avant de vous lancer à corps perdu dans votre histoire passionnante, il vous reste encore un peu de boulot.... MOUHAHAHA

* Pour le bon déroulement de votre présence parmi nous: n'oublie pas d'ouvrir un topics de rps (ici) et un topic de liens (ici) qui vous permettra à vous et aux autres de discuter sur vos relations et vos histoires.

* Recenser votre avatar (Masculin) ou (Féminin)

*Pour toutes absence merci de nous le signaler également pour le bon déroulement du forum (ici)

* Vous êtes un super héros ???? Il va d'abord falloir passer aux détecteurs du staff pour vos accorder un don (ici)

* Vous adorez BB *.* Vous êtes chou, on vous adore aussi! cependant attention aux comptes à gogo. Pour des demandes de double compte c'est par (ici)

* Pour éviter les sujets de rps finis ou inactifs et surtout ... surtout pour aider les pauvres larbins du maître, merci de passer sur ce topic pour prévenir un membre du staff que votre rp est terminé: (ici)

*Pour tout autres questions, le staff reste a votre entière disposition.
© CJ.POMME'&Tumblr[/i]
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Lun 3 Déc - 17:21
arrigato gozaimasu Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Edward A. Cullen
« Un larbin du maître cruel et sadique »
avatar
« Un larbin  du maître cruel et sadique »
■ Morsures : 2038

■ Inscrit le : 19/11/2011

■ Localisation : Forks


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Lun 3 Déc - 17:25
Heu ... Je t'en pries ?
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Lun 3 Déc - 17:28
(désolée ^^" c'est l'habitude ^^" ça veux dire merci beaucoup :p )
Revenir en haut Aller en bas
Edward A. Cullen
« Un larbin du maître cruel et sadique »
avatar
« Un larbin  du maître cruel et sadique »
■ Morsures : 2038

■ Inscrit le : 19/11/2011

■ Localisation : Forks


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Lun 3 Déc - 17:29
Rah je suis trop fort *.*
J'avais deviné ( bon en même temps je suis télépathe xD )
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Lun 3 Déc - 17:32
beuuuh c'est de la triche :p
Revenir en haut Aller en bas
Edward A. Cullen
« Un larbin du maître cruel et sadique »
avatar
« Un larbin  du maître cruel et sadique »
■ Morsures : 2038

■ Inscrit le : 19/11/2011

■ Localisation : Forks


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Lun 3 Déc - 17:34
Mais non Mais non ^^

C'est de l'utilisation de pouvoir xD
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Lun 3 Déc - 17:49
abus de pouvoir :p (hum...n'empêche que ça doit être vachement pratique pour les exam's à l'école....tu me prête ton pouvoir?)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Lun 3 Déc - 19:14
nyaaaaa tu parle japonais aussi? Very Happy

*Mon amie-dessert-sur-paaattes *

(et ch'est bien la bonne orthographe =^w^= )
Revenir en haut Aller en bas
Talya Leskov
«The Big Bad Wolf »
avatar
«The Big Bad Wolf »
■ Morsures : 760

■ Inscrit le : 18/11/2012

■ Localisation : Forks
■ Age : 24


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Lun 3 Déc - 19:34
Bienvenue parmi nous!


Talya Leskov


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Edward A. Cullen
« Un larbin du maître cruel et sadique »
avatar
« Un larbin  du maître cruel et sadique »
■ Morsures : 2038

■ Inscrit le : 19/11/2011

■ Localisation : Forks


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Lun 3 Déc - 22:25
Bon c'est bien parce que c'est toi hin, je te le prête genre 1h pile poil après finito xD

* Moi je parle pas Japonais ou alors un language du mont tchichubuchichu xD *
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare? Mar 4 Déc - 17:18
Talya : merci beaucoup =^w^=
J.Louve : oki d'ac' =^w^= (et merchiiiii Very Happy)
Edward : Je négocie 2h00 :p pour l'exam' de science steuplaiiiiit !
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: Watashiwa Rika desu , anatawa dare?
Revenir en haut Aller en bas

Watashiwa Rika desu , anatawa dare?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» watashi wa olivier desu
» Dare Dare Motus
» Ohayo watashi wa Emily desu
» >< ohayo desu!!
» Rika Zaraï confirmée ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Blood  :: Paprerasses-