AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
B.B a fermé ses portes. Bye

Partagez|

Une chanson qui marque et une nouvelle rencontre ( pv Louve)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Talya Leskov
«The Big Bad Wolf »
avatar
«The Big Bad Wolf »
■ Morsures : 760

■ Inscrit le : 18/11/2012

■ Localisation : Forks
■ Age : 24


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Une chanson qui marque et une nouvelle rencontre ( pv Louve) Jeu 6 Déc - 20:04
Ce soir je devais travailler, enfin travailler c’était un bien grand mot car en faite, ce soir je devais faire de l’animation dans le bar de la ville de Forks, un petit job en plus qui me permettait d’assurer mes fins de mois en plus des livraisons de journaux le matin avant mes cours. Ma guitare en main, j’avais quitté mon studio afin de rejoindre le bar/restaurent de la ville, une fois sur place il me restait encore une heure avant de commencer. Comme à mon habitude je restais un peu à l’arrière du bar et je « m’échauffais » les doigts et la voix avant de commencer mon « show ». C’est un peu avant 20 heure que je montais sur la petite scène du bar, ayant déjà enfiler sur mon épaule la bandouillère de ma guitare, je réglais le micro afin qu’il soit à la bonne hauteur avant de saluer et de me présenter aux gens présent dans la salle après m’être assise sur le petit tabouret qui était sur la scène.

- Bonsoir à tous ! Je m’appelle Talya et ce soir c’est moi qui vais vous accompagner.

Je leur souris avant de me mettre à gratter les cordes de ma guitare, faisant quelques petits accord avant d’ajouter..

- Si vous avez envie d’une chanson particulière, n’hésiter pas à me le dire.. Mais pour ce soir nous allons commencer tout en douceur avec une chanson que j’ai moi même composée…

Je me mis à gratter à nouveau ma guitare commençant d’abord tout doucement, les accords était plutôt calme et je commençais à chatonner tout doucement. J’aimais bien commencer par cette chanson car c’était la première chanson que j’avais composée après le décès de mes parents, la spécificité de cette chanson c’est que c’est la seule de mes chansons qui continue encore aujourd’hui à évoluer, si le début reste toujours le même, la fin elle changeait souvent, selon ce que j’avais vécu entre temps, ce qui s’était ajouter à ma vie et aussi selon ce que je ressentais, mon état d’esprit du moment.. J’accélérais petit à petit la cadance, parce que la chanson arrivait au moment ou j’avais quitté mon ancienne meute pour l’Amérique, puis il y avait mon arrivée en Amérique, avec des débuts difficile qui me faisait maintenir une cadence assez soutenu, avant que finalement tout ce calme un petit peu au moment ou je n’avais plus de « piste » quand à ce que cherchait en Amérique. Puis j’accélérais de nouveau mais moins qu’avant, ce moment représentait le moment ou j’avais eu la chance d’avoir un indice qui m’avait menée jusqu’ici à Forks. Sur la fin de ma « chanson », me restais encore quelques accord à effectuer avant que finalement la chanson ne prenne « fin ». Je dois dire que cette chanson était un peu particulière pour moi et je dois dire que quand je « l’interprêtais » je ne m’occupais plus vraiment de ce qui se passait dans la salle et ceux jusqu’à la fin, mais ce soir-là j’avais tout de même remarqué quelque chose, une jeune femme à qui visiblement ma chanson avait aussi parler s’était levée et avait danser pendant que je jouais.. Cela m’avait fait légèrement sourire, mais je devais continuer à assurer ceux pour quoi j’étais-là. C’est pourquoi je décidais d’enchaîner avec une nouvelle chanson qui n’était pas de moi mais d’Alanis Morissette la chanson était Everything. Quelques autres chansons plus tard dont une qui m’avait été demandée par un jeune homme, Til the dawn de Drew Sidora. Après avoir jouer pendant un peu plus d’une heure je décide de prendre une petite pause, parce que mes doigts en avait bien besoin. Je remerciais le public de m’avoir écoutée avant de pauser ma guitare et de regarder si je voyais toujours la jeune femme qui avait danser tout à l’heure sur ma chanson et par chance elle était toujours là, au bar je m’approchais d’elle, elle était blonde comme moi. Une fois au bar je me commendais une boisson avant de saluer la jeune femme et de lui demander si elle voulait boire quelque chose…

- Tim, j’aimerai un coca s’il te plait… Salut, et toi ? Dis moi tu veux boire quelque chose ?

Je la regardais, en lui souriant, d’un sourire amical… Avant de lui dire…

- Je t’ai vu danser tout à l’heure… Tu danses très bien tu sais…

Lui dis-je toujours sur un ton amical avec le sourire…


Talya Leskov


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une chanson qui marque et une nouvelle rencontre ( pv Louve) Lun 10 Déc - 21:04
Il y a des jours comme ça où on ferait tout pour ne pas avoir à rentrer chez soi. Pour moi, c’est comme ça tous les jours. Rentrer chez moi signifiait trouver mon père saoul, son regard vide tourné vers la cheminée. Il ne me remarquerait pas, comme d’habitude. Non, je ne voulais pas rentrer. Et ce soir encore moins que d’habitude. Je ne savais pas exactement pourquoi, mais cela n’avait pas tellement d’importance. Une fois n’était pas coutume, j’avais assisté aux cours, je n’avais pas été attentive, il ne fallait pas trop en demander, mais j’avais été présente. Sitôt que la sonnerie retentit, je sortis précipitamment de cours pour me diriger vers le parking. Il fallait que je m’aère les idées.

Je conduisis rapidement jusqu’au bar de la ville. Le seul. Des fois, je maudissais le fait d’être dans une bourgade aussi petite. Il n’y avait qu’un bar et quiconque y allait se retrouvait plus ou moins fiché. Du moins, tout le monde savait qui s’y trouvait, ce qu’il consommait et à quelle heure il s’y trouvait. Il faut bien avouer que niveau discrétion, on pouvait trouver mieux. C’est pour ça que j’y allais le moins possible, préférant me rendre à Port Angeles, la ville la plus proche qui était quand même sensiblement plus grande. Mais ce soir je n’avais pas la moindre envie de me rendre jusqu’à Port Angeles, la première raison étant que j’étais seule. Or, passer la soirée seule était suffisamment déprimant pour en plus pousser le bouchon à faire de la route. C’est ainsi que je garais ma vieille Chevrolet devant le petit bar-restaurant de la ville. Je soupirais en sortant de la voiture et ouvrit brusquement la porte d’entrée du bar et tous les regards se braquèrent sur moi. Je souris. C’était si facile d’attirer l’attention, un peu de bruit, et hop, tu avais toute l’attention qu’il fallait. Je secouais négligemment ma longue chevelure blonde tout en me dirigeant vers le bar. Quelques regards s’étaient détournés sitôt la surprise passée, mais d’autres étaient restés fixés sur moi et je m’amusais à lancer quelques clins d’œil par ci par là. Je me commandais un thé glacé en soupirant. Tout le monde connaissait tout le monde ici, il ne servait donc à rien de tricher, on ne me servirait rien d’alcoolisé.

Je commençais légèrement à désespérer lorsqu’une jolie blonde fit son apparition sur la mini-scène du bar s’accaparant l’attention que j’avais encore. Elle s’assit délicatement sur un tabouret, calant sa guitare. Je me tournai vers elle, assise sur mon tabouret du bar et je bus une gorgée de ma boisson, me demandant ce qu’on allait bien entendre par la suite. Je doutais d’entendre une diva, après tout, nous étions à Forks. Mais j’espérais qu’au moins elle n’était pas mauvaise. Je réalisais soudain que je n’avais encore jamais vu cette blonde. Je fronçais les sourcils, tout le monde connaissait tout le monde par ici, du moins je le croyais, qui était-elle ?

- Bonsoir à tous ! Je m’appelle Talya et ce soir c’est moi qui vais vous accompagner.

Bon, voilà une question de moins à se poser, la blondinette ici présente s’appelait Talya. Elle commença doucement à caresser les cordes de sa guitare, en faisant sortir de mélodieux sons. Elle ne m’avait l’air pas complètement novice avec sa guitare, c’était déjà ça.

- Si vous avez envie d’une chanson particulière, n’hésitez pas à me le dire... Mais pour ce soir nous allons commencer tout en douceur avec une chanson que j’ai moi-même composée…

J’haussais un sourcil, alors comme ça, elle composait. Je bus une nouvelle gorgée de mon thé attendant la performance. Je ne fus pas déçue. Mes yeux s’écarquillèrent alors qu’elle jouait de nouveaux accords et qu’elle commençait à chanter. C’était beau. Je vacillais. C’était plus que beau, ça trouvait un étrange écho en moi. Le rythme allait s’accélérant et sans même réfléchir à ce que je faisais, je me levais, faisant tourner quelques regards vers moi. Et chose rare, je ne m’en souciais pas un seul instant. Un besoin impérieux de danser était né en moi. Et c’est ce que je fis. Je me mis à onduler gracieusement dans mon coin, mes membres suivant la musique sans que je n’intervienne réellement. Je n’étais plus maître de mon corps, la musique et lui ne faisaient plus qu’un. Je retins une larme. Je n’avais plus dansé depuis trois ans, depuis la disparition de ma mère. Mais je ne pouvais me retenir. La chanson était belle, mélodieuse, mais plus que cela, elle me parlait. J’étais toujours debout, dans un état second, et mes bras, comme mon bassin et mes jambes bougeaient en rythme, comme habités par la musique. Ça faisait longtemps que je n’avais pas dansé comme ça songeais-je, et ça me manquait.

J’étais toujours un peu déconnecté de la réalité lorsque la chanson se termina et je m’interrompis doucement, mes bras revenant le long de mon corps, et les applaudissements qui retentirent furent aussi bien à mon intention qu’à celle de la jeune chanteuse. J’étais troublée, trop troublée pour prendre en compte ces personnes qui m’applaudissaient. Je me dirigeai d’un pas chancelant vers le bar. Je voulais une boisson plus forte que celle qu’il m’avait donnée tout à l’heure. J’essuyais sans grande surprise un refus. Je soupirai et passai une main lasse sur mon front, je n’étais même pas d’humeur à user de mon charme pour avoir quand même ce verre d’alcool. Je devais être malade. Je fermai les yeux et écoutai les autres chansons défiler, elle chantait vraiment bien, y avait pas à y redire. La jeune femme fini par arrêter de jouer mais je ne bougeai pas pour autant. J’avais la tête dans les mains et mes yeux étaient toujours fermés.

- Tim, j’aimerai un coca s’il te plait… Salut, et toi ? Dis-moi tu veux boire quelque chose ?

Je sursautai brusquement et me tournai vers l’inconnue qui venait de me parler. C’était la chanteuse de tout à l’heure. Je fronçai les sourcils, j’avais horreur de l’état dans lequel elle m’avait mis. Me sentir mise à nue par une simple chanson… Non, décidément elle m’était antipathique. Un gentil sourire un peu niais était présent sur son visage. J’hésitai un instant avant de le lui rendre. J’étais surprise de lui sourire ainsi, je voulais la rembarrer sèchement, lui faire regretter de m’avoir mise dans cette situation de faiblesse et voilà que je me mettais à lui sourire. Quelle bêtise.

- je veux bien un thé glacé merci.

Tant qu’à faire, si elle voulait lui offrir une boisson, je n’allai certainement pas refuser.

- Je t’ai vu danser tout à l’heure… Tu danses très bien tu sais…

Je fus prise par surprise et je me renfrognai davantage. Elle n’avait vraiment pas besoin de me rappeler ça. Cette manière dont j’avais totalement perdu le contrôle de mes émotions, de mes mouvements me dérangeait. Mais d’une façon étonnante je me sentais à l’aise avec Talya.

-Hum… Merci, dis-je avec un sourire gêné, et je peux te retourner le compliment Talya tu as un sacré talent. Ça fait longtemps que tu chantes et que tu joues ?

Ou l’art de retourner la conversation, moins elle en saura sur moi, mieux je me porterai. Et puis, à vrai dire, ça m’intéressait aussi. Cette fille m’intriguait.
Revenir en haut Aller en bas
Talya Leskov
«The Big Bad Wolf »
avatar
«The Big Bad Wolf »
■ Morsures : 760

■ Inscrit le : 18/11/2012

■ Localisation : Forks
■ Age : 24


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Une chanson qui marque et une nouvelle rencontre ( pv Louve) Jeu 13 Déc - 20:43
J’avais commencé à jouer ma première chanson de la soirée, une chanson qui était un peu spécial pour moi, car non seulement je l’avais composée moi même mais en plus elle reflétait ma vie durant ses deux derrières années. Les rythmes de la chanson variaient selon le moment de ma vie qu’ils représentaient, plus les moment étaient difficile et complexe pour le rythme s’accélérait et si au contraire c’était à un moment plus calme, le rythme ralentissait. Ma voix accompagnait le son de ma guitare qui résonnait dans le bar sous le regard des gens présent ce soir-là, bon le bar n’était pas plein mais je l’avais connu plus vide que ça. Mais ce soir était un soir différent, parce que c’est le premier soir où je vis quelqu’un, en l’occurrence une jeune femme bonde comme moi, se lever et se mettre à danser au milieu du bar. Je la trouvais juste magnifique, ses mouvements étaient si gracieux, d’une grande délicatesse et finesse. Jamais je n’avais vu ça c’est comme si ma chanson, ma voix et cette jeune femme ne fessait plus qu’un, je continuais à jouer et chanter sans pour autant arrêter de regarder cette jeune femme, elle semblait comme transportée par ma chanson, elle semblait être « ailleurs » comme si son corps pouvait prédire chaque fois où j’allais accéléré ou ralentir le rythme, cela m’intrigua beaucoup et à peine ma chanson terminée je me disais qu’il fallait que j’aille parler à cette jeune femme. Je ne sais pas expliquer pourquoi, elle semblait avoir elle aussi un passé compliquer, peut être qu’elle aussi avait perdu ses parents où du moins l’un d’eux ou peut être que c’était simplement que ma chanson lui avait parlé, et c’est son corps et son âme qui avait été transportée par ce que j’avais composé, cette chanson semblait lui parler autant qu’à moi et j’avais envie de rencontrer cette fille, de l’approcher afin de pouvoir apprendre à la connaître. En même temps mon show n’était encore terminé et je ne pouvais pas me permettre de m’arrêter après n’avoir jouer qu’une seule chanson. Mais j’espérai que d’ici que je prenne une pause elle ne serait pas partie du bar… Je venais de terminé ma première chanson et des applaudissements se firent entendre dans la salle, pour une fois et je savais que ce n’était pas que pour moi, mais les applaudissement était aussi pour la jeune femme qui m’avait accompagné. Je l’applaudi à mon tour en la regardant en souriant. Suite à ça je décidais de continuer à jouer et chanter mais cette fois c’était des chansons écrites par d’autre chanteur/chanteuse demandée par quelqu’un dans la salle où que j’avais dans mon répertoire.


Ce n’est que près d’une heure plus tard que je décidais que j’en avais fait assez pour pouvoir faire une petite pause. J’avais surveillé tout le long d’un œil la jeune femme qui s’était levée et avait dansé sur ma première chanson, heureusement elle n’était pas partie entre temps du coup à peine ma guitare posée contre mon tabouret sur la petite scène avant de me diriger directement vers le bar près de la jeune femme blonde. Ne sachant pas trop comment l’aborder je décidais de faire mine de rien en faisant celle qui demandait un verre au serveur avant de me tourner vers la jeune femme et de lui demander si elle voulait boire quelque chose, sans le vouloir, je la fis sursauter en lui parlant. Je la regardais en lui souriant attendant sa réponse, elle semblait être un peu hésitante, ou plutôt entre deux sentiments, visiblement elle ne savait pas quelle attitudes adopter, elle semblait hésiter entre me rembarrer ou être sympa, elle fini tout de même par me répondre en disant qu’elle voulait un thé glacé je lançais un regard à Tim qui compris tout de suite qu’il devait ajouter un thé froid à mon coca. A ce moment-là je su qu’établir un contact avec la jeune femme que j’avais en face de moi, serait vraiment difficile, mais bon j’avais déjà eu droit à un sourire et pour moi c’était un bon début.
Je lui dis encore que je l’avais vu dansé tout à l’heure, et qu’elle dansait bien. J’essayais de briser la glace avec elle en disant ça… J’écoutais attentivement sa réponse, elle semblait un peu gênée au début mais elle détourna rapidement la conversation en commençant à me parler de moi et de ma prestation, me demandant aussi si ça faisait longtemps que je chantais et que je jouais…

- C’est sincère

Lui dis-je en réponse à son merci avant d’ajouter :

- Merci à toi aussi, c’est très gentil. Pour tout au dire au plus loin que je m’en souvienne, la musique et la chanson ont toujours fait partie de ma vie et mes parents m’ont encouragé à suivre ma fibre « artistique » comme ils le disaient. Mon père était un pianiste il aurait voulu devenir professionnel mais il n’a pas réussi à percer, car nous ne vivions pas dans une grande ville et que nous n’avions pas les moyens de déménager alors à défaut il est devenu professeur de musique. Et dis moi, comment tu t’appelles ?

Certes elle avait bien essayer de changer de sujet mais j’avais aussi envie de savoir comment s’appelait la jeune femme que j’avais en face de moi. Et l'un dans l'autre je me rendais compte que je venais pour la première fois depuis deux ans je venais de parler de mes parents décédés à quelqu'un.. Enfin j'avais surtout parlé de mon père et ça me faisait très bizarre, mon sourire du quelques peu s'effacer au profit d'un visage en proie à une certaine émotion, je sentais les larmes se préparer au coin de mes yeux, c'est pourquoi je soufflais un bon coup avant de me reprendre en demandant à la jeune demoiselle à mes côtés si la danse avait toujours fais partie de sa vie. ça c'était bien, bon d'accord moi aussi j'essayais de détourner la conversation, finalement cette jeune femme et moi avions sans doute plus de point commun que je ne l'avais imaginer. On semblait fonctionner un peu de la même manière quand quelque chose nous dérangeait on essayait de changer de sujet de conversation ou d'axé la conversation sur l'autre personne plutôt que sur nous même.. ça nous laissait un petit moment de répit pour nous reprendre..

- Et toi ? Tu as toujours dansé ?

J’essayais de la faire parler un peu, après m’être un peu confier à elle j’espérais que ça aiderait à « briser la glace ». J'avais vraiment envie de la connaître mieux, elle avait un petit je ne sais quoi qui m'interpellais et me donnait envie d'apprendre à la connaitre tout en douceur si il le fallait, après tout rien ne pressait...


Talya Leskov


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: Une chanson qui marque et une nouvelle rencontre ( pv Louve)
Revenir en haut Aller en bas

Une chanson qui marque et une nouvelle rencontre ( pv Louve)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ZOOM sur une toute nouvelle Marque: VALBRAY
» G-M-C Slot, nouvelle marque
» MR Slot Car: nouvelle marque
» Le projet d'une nouvelle marque Française : La mienne !
» Flying lily clothes, nouvelle marque de t-shirt Nose art

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Blood  :: Bar-Restaurant-