AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
B.B a fermé ses portes. Bye

Partagez|

« Blood bless you... » -Luke.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Luke Carrigan
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 21

■ Inscrit le : 12/12/2012

■ Localisation : Dans un arbre, un trou... un coin sombre.




MessageSujet: « Blood bless you... » -Luke. Mer 12 Déc - 12:39
Luke Carrigan
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Date de naissance ▪ 15/05/1899 Âge • 113 ans ▪ Vampire sanguinaire.
Situation Professionnelle ▪ Sans situation.








Mes Qualitées
▪ Attachant
▪ Attentif
▪ Intriguant
▪ Attirant
▪ A un don
▪ Mystérieux
▪ Discret
▪ A toujours faim
Mes Défauts
▪ Perdu
▪ Fuyeur
▪ Méfiant
▪ Distant
▪ Pessimiste
▪ Sanguinaire
▪ Ne respecte pas les lois
▪ Faible physiquement








«
EXEMPLE DE RP - HORS TWILIGHT.
Le soleil brillait dans le ciel. Il Brillait fort. Trop fort. Si fort qu'il était obligé de refermer de moitié ses paupières pour de pas être complètement éblouit. Lui, un petit garçon en début de vie, quelques misérables années à son actif, n'ayant révélé au grand jour ni talent particulier, ni super pouvoirs. Un simple petit gamin comme il en existe tant. Il avait une famille, des amis, des pas copains et un doudou. Il se contentait de son petit monde qui jusque là se réduisait à la distance séparant la grotte et le bac à sable. Son bac à sable d'après ce qu'il avait décidé. Mais voilà. Les choses avaient changé. Du jour au lendemain, tout était différent. Il ne comprenait pas pourquoi, il n'en était qu'à peine conscient à vrai dire. Mais cette chose l'obligeait à plisser des yeux pour espérer voir ce qu'il y avait devant lui. Cette chose lui donnait froid. Cette chose l'empêchait de faire tout ce qu'il avait l'habitude de faire.

Les ruines. Il était déjà venu ici, avec Candy sa sœur. Longtemps ils avaient joué ensemble, elle lui avait même raconté une ou deux histoire dont il ne se souvenait plus que des grandes lignes. Des histoires qu'hier encore il connaissait par cœur. Des histoires qui hier encore le faisaient rêver, grandir un peu aussi. Aujourd'hui c'était fini. Il ne rêvait plus, il ne pensait plus à des choses joyeuses, il ne rigolait plus. Il ne parlait plus non plus, tout comme il ne bougeait plus. Petit être innocent, il paraissait si distant, si étranger vis à vis de ces individus et de ces objets qui l'avaient depuis sa naissance entouré. Rien de grave il en avait été déduis. De mauvaise humeur il avait décidé. On l'avait disputé lorsqu'il n'avait pas voulut manger sa purée de fruit. On l'avait disputé lorsqu'il avait piqué une crise pour ne pas sortir de la grotte. On l'avait mis de force dans le bac à sable avec les autres petits. Ses amis, ses cousins, ces visages flous, lointain. Des souvenirs qui s'entre mêlaient là haut, dans sa tête. Des idées qui n'étaient plus très clairs. Et le petit écart entre les deux bout de bois là bas, il ne l'avait jamais remarqué avant. Alors il s'y était engagé avec comme seul but de fuir tout ça. Tout ce qui l'entouré. Toutes ces choses étranges qui dépassaient de loin son jeune esprit. Lui et doudou. Lui et sa maladie. Lui tout seul. Il s'était engagé dans la fente sans être vu, et il avait couru. Il avait couru jusqu'à que ses petites jambes le fasse tomber.

Et il était tombé. Il était tombé et il avait déchiré son vêtement. Il était tombé et il avait griffé ses genoux. Ses genoux s'étaient mis à saigner et il avait rigoler. Il avait rigoler. Puis il s'était relevé, et il s'était remis à courir jusqu'à ce qu'il tombe de nouveau. Jusqu'à que ses genoux retrouvent le contact avec le sol, les cailloux. Et ainsi de suite, Ne s'arrêtant que lorsque ses petits pieds ne puissent plus le porter. Il était arriver par hasard aux ruines. Il n'avait pas suivit de chemin, il aurait donc put se trouver totalement autre part. Mais non, il était arrivé ici. Dans ce lieu qu'il connaissait sans connaitre. Dans ce lieu qu'il pensait connaitre. Mais cette fois il n'y avait pas Candy. Cette fois, il n'y avait pas de jeu, pas d'histoire. Cette fois il était seul. Seul avec Doudou. Éternellement seul. Il s'était assis, là, au milieu de tout ça en face de son doudou. Il s'était assis et il n'avait plus bougé. Gardant ses yeux à demi fermé. Ils lui piquaient, ils lui brûlaient. Leur blanc avait depuis un petit moment été troqué par une couleur entre le rose et le rouge.

Julian fixait Doudou. Le voyant sans le voir, le regard comme embrumé. Un air maladif lui tirait les traits. Immobile ou presque il resta ainsi un long moment. Le temps passait vite, trop vite. Les secondes, les minutes, les heures. Peut-être le cherchait-on au Parc des enfants. Peut-être avait-on remarqué son absence. Mais qui pouvait penser qu'un petit bonhomme comme lui s'était rendu tout seul jusqu'aux ruines. Ruines qui par endroit étaient plus grandes que lui. Le visage de Doudou changea soudainement. Sans raison il adopta les traits de Samantha, les traits de sa sœur. Sa petite sœur. Alors il se pencha en avant. Il le saisit et avec une extrême douceur il commença à le câline, à le bercer. Lentement mais à un rythme régulier il agitait ses bras de gauche à droite comme sa mère l'avait si souvent fait. Un léger sourire sur ses lèvres. Sourire qui sans crier garde s'en alla. A cet instant précis il arrêta de balancer sa peluche dont il se mis à arracher les yeux de son chien marron et beige. Les deux petites boules ne tardèrent pas à sauter. Lorsqu'elles entrèrent en contact avec le sol de terre il s'arrêta, tournant brusquement sa tête dans leur direction. Puis il jeta sa victime défigurée comme un vulgaire chiffon. Oui, ce n'était rien qu'un vulgaire chiffon...

Les yeux toujours plissés, il vint déposer son regard sur ses genoux visibles au travers des déchirures de son vêtement. Il saignait mais il n'avait pas mal. Ou plutôt, il ne ressentait pas cela comme de la douleur. C'était étrange d'ailleurs ce qu'il ressentait. C'était chaud, juste chaud. Pourtant quand on touchait ça ne brulait pas les doigts. Ça ne se sentait même pas d'ailleurs. Il n'y avait que le rouge qui bougeait. Il bougeait et c'était amusant. Alors il se mis à gratter. Gratter toujours plus fort, ses onglets raclant sa peau fragile sans aucune pitié. Ce qui démarra par de simples griffures rosâtres se continua en trait tinté de sang tant il y mettait du cœur, de l'acharnement. Il sentait sa peau brûler, ses jambes brûler, le bout de ses doigts brûler, et rien de plus. C'était un peu comme la chaleur d'un gros câlin avant le couché du sœur. Le même gros câlin que l'on nous fait après s'être fait mal.

Et il continua ainsi, déchirant sa peau à l'aide de ses propres ongles, griffant encore et toujours ses jambes. Les yeux toujours plissé à cause de soleil. Ce maudit soleil là haut. Ce soleil qui brillait trop fort. Bien trop fort...


»

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪




Tout débuta par un sourire. Un simple sourire et une embrassade. Il ne les connaissait pas, mais il devrait vivre avec eux. C'était ce qu'on lui avait dit là bas, dans le bureau aux murs marrons et verts. Un homme et une femme, deux parfaits inconnus. Il n'était pas obligés de les appeler papa et maman lui avait dit le policier, mais c'était mieux. Les vouvoyer, ça c'était obligé, tout comme leur montrer du respect. Après tout, il n'était qu'un petit orphelin, et ces deux là avaient acceptés de lui offrir un nouveau toit, une nouvelle famille. Mais il n'était qu'un accessoire, une manière que cacher l'impuissance de ce couple auprès de leurs amis. Cacher leur faiblesse en mettant en avant ce petit garçon aux cheveux blond et aux grands yeux bleus remplis d'une innocence qu'on en viendrait presque à jalouser. Un petit gamin de sept ans, tiré de la misère pour tomber dans une autre pas plus rose. Une cage dorée, une apparence de bonheur, un amour inexistant et une vie de mensonge. Enfant sans histoire, sans passé, il tentait de se reconstruire dans un milieu qui n'était pas le sien. Celui des riches, celui des apparences. Repas interminables, tenues tirées aux quatre épingles, sourires figés sur un visage d'ange. Il apprit à faire avec, pour ne pas les décevoir, pour ne pas recevoir de coups. Premiers pas à l'école, premiers pas dans le monde des grands. Mis de côté par ceux qu'il devait nommer "camarades". Quelques coups de règles, de cartables, des récréations seuls, qu'il transformait en parties de billes lors des diners. Un bon petit gars en somme, que les autres enfants ne semblaient pas appréciés. Trop différent disait-on. Trop étrange. Trop dans ses rêves. C'était peut-être vrai en fin de compte, mais il n'ennuyait personne dans son coin. Ses rêves il se les gardait pour lui...

De toute sa vie, Luke ne fut jamais quelqu'un d'imposant, de dirigeant. Maigrichon, effacé, il était un suiveur, poussé en avant par des parents qui avaient placés de trop grands espoirs sur ses frêles épaules. Il grandit en victime d'un monde trop cruel pour sa personne. Un destin incertain, une mort prématurée voilà ce qui l'attendait. Et voilà ce qui advint de lui. Ce n'était pas une maladie qui l'avait tué. Ce n'était pas la guerre. Mais la bêtise humaine, un soir, au détour d'une ruelle mal éclairé. Ils étaient là, à quatre, buvant à en perdre la raison. Il les connaissait ces hommes, ils avaient côtoyés les mêmes bancs que lui, ils avaient combattus à ses côtés. Et pourtant, cette nuit là, ce fut eux qui le tuèrent. A coup de poings, à coup de pieds. Combien de temps son supplice dura? Assez pour qu'il puisse supplier la mort de venir le chercher. Et la mort arriva. Sous les traits d'une jeune femme. D'une inconnue. D'une mystérieuse créature à la chevelure d'or. Ses yeux se fermèrent alors que les coups cessèrent. Il sentit une main parcourir son visage couvert de sang. Il sentit un bras passer sous sa nuque, le soulevant. Puis plus rien. Le noir...

Ce fut une douce caresse qui le tira de ce long sommeil sans rêve. La caresse d'une main froide, glacée, morte. La jeune femme était là, assise à ses côté, sur ce lit, penchée vers lui. Elle lui déposa un baisé sur le front, continuant de parcourir son visage du coup de ses doigts. Luke n'y comprenait rien. Paniqué, effrayé, il resté pétrifié devant elle. Détournant le regard, il parcourut la petite salle de ses yeux. Les murs étaient rouges, pas de fenêtre. Il voulut lever un bras, mais un bruit de métal l'arrêta. Surpris, il observa son poignet, il était attaché. « Ne cherche pas à t'en défaire. Si tu fais ça, ça te tuera. Tu ne veux pas mourir n'est-ce pas? » Cette voix. Elle était si douce, si belle. Reportant son attention sur la jeune femme, il entre ouvrit ses lèvres pour parler mais n'y parvint pas. Quelque chose le brulait de l'intérieur. S'agitant, il chercha à se redresser mais fut bloqué par une main puissante qui le plaqua contre le lit. « Chut. Calme toi mon petit. Je sais ce que tu veux, mais ce n'est pas comme ça qu'on demande. Chut, tout ira bien... » Le relâchant doucement, il semblait se calmer. « C'est bien... Sage. Voilà. » Imperturbable, elle reprit les caresses sur son visage, passant de temps à autre sa main dans ses cheveux, comme on caresserait un petit animal blessé qu'on voudrait rassurer. C'était ce qu'elle cherchait à faire, le rassurer, le calmer, le manipuler. Tel un brave animal, elle voulait le domestiquer, l'avoir sous son emprise, être sa maitresse. Il n'était pas sa première transformation, mais elle sentait en lui quelque chose de différent. Elle voulait le garder ici, dans cette pièce, cette cave aménagée rien que pour lui.

Le nourrir fut sa plus grande réussite, puisqu'elle le rendait dépendant de sa personne. Attaché à ce lit, le persuadant que s'il abîmait ses chaînes il trouverait la mort, Luke passait de longues journées seuls, roulés en boule, oubliant peu à peu ce qu'il était, qui il était. Luke. Nom de famille? Il n'en avait plus. Il ne chassait pas, elle chassait pour lui. C'était elle qui lui ramenait ses proies déjà inconsciente. Elle qui lui montrait comment prendre le plus de sang. Elle qui lui essuyait la bouche et le débarrasser du cadavre. Des enfants. C'était là tout ce qu'elle lui donnait. Ce n'était pas suffisant. Il avait faim. Constamment fin. Sa gorge ne cessait de le bruler mais rien n'y faisait. De longues heures elle restait à ses côtés, sa tête posée sur ses jambes, lui caressant visage et cheveux. Elle ne répondait que mensonges à ses questions, elle déformait la réalité, inventait aussi. Lui faisait croire en des choses qui n'étaient pas. Mais habitué à sa, il buvait ses paroles, lui donnant une confiance aveugle. Elle était devenue son seul point de repère dans son petit univers qui se résumait à quelques mètres. Il pensait qu'elle était là pour lui, en réalité elle n'était là que pour son don. Ce don qui la rendait plus forte, plus puissante. Ce don qui la rendait plus exceptionnelle, plus rapide, moins vulnérable. A nouveau il n'était qu'un pion, un outil. A nouveau il n'était que pour servir les autres. La servir elle.

Il passa les 91 premières années de sa vie vampirique ainsi, dans une cave, ne sachant pas même ce qu'il était en réalité. 91 années sous terre avec pour seule compagnie cette femme qui un jour cessa de venir. Elle était morte, il l'ignorait. La soif grandissait en lui, si bien qu'un jour il brisa ses chaines sous l'agitation. Remontant les escalier où il l'avait de si nombreuses fois vu disparaitre. Il passa la porte et fit son entrée dans le monde, seul. Mais qu'est-ce qu'un prédateur qui ne sait pas chasser? Qu'est-ce qu'un vampire qui ne peut de lui même s'abreuver?








Âge: Majeure et vaccinée!
Sexe: Féminin.
Où as tu connu le forum?: Je m'étais inscrite il y a de cela un petit moment, mais je n'ai malheureusement pas put évoluer parmi vous à causes de soucis de santés. Je reviens donc, en m'inspirant fortement de mon précédent personnage !
Tes impressions: J'aime beaucoup les couleurs, et le forum semble si agréable!
Double compte: Non.
Scénarios ou personnage inventé?: Inventé, ser!
Le mot de passe: I'm sexy... I'm BBien & I know it.
Mot de la fin: Qui veut un câlin? *-*



Dernière édition par Luke Carrigan le Mer 12 Déc - 15:02, édité 15 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Hestia Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 306

■ Inscrit le : 27/11/2012

■ Localisation : Volterra encore et toujours.


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: « Blood bless you... » -Luke. Mer 12 Déc - 12:43
Bonjour et bienvenue parmi nous ^^
J'espère que cette fois ci ta santé ne te fera pas défaut ^^
Je te souhaite bon courage pour la rédaction de ta fiche ^^

PS: Il va nous falloir un lien ^^


Cold is the skin that this creature has seen. Her universe is an ocean of blood. Her dining table the cradle of mud. The night is blind, the mistress she is calling you to be by her side forevermore. Follow her until her thirst is sated. An immortal lie, heartblood. Can't help yourself, she's got you paralyzed. So would you kiss the sun goodbye? She's a vampire.Desire darker than black. She's a vampire reach higher, no turning back. |code by PEPPERLAND
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Aria P. Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 65

■ Inscrit le : 25/11/2012

■ Localisation : 'Vaudrait mieux pour toi que tu ne le saches pas.
■ Age : 18


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: « Blood bless you... » -Luke. Mer 12 Déc - 12:57
Hey bienv'nue ! ♥


Love is pain.
Aria Poésie Volturi. « Ma jeunesse ne fut qu'un ténébreux orage, Traversé çà et là par de brillants soleils ; Le tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage, Qu'il reste en mon jardin bien peu de fruits vermeils. ; Voilà que j'ai touché l'automne des idées, Et qu'il faut employer la pelle et les râteaux, Pour rassembler à neuf les terres inondées, Où l'eau creuse des trous grands comme des tombeaux. » ▬ Baudelaire ;; L'ennemi.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Luke Carrigan
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 21

■ Inscrit le : 12/12/2012

■ Localisation : Dans un arbre, un trou... un coin sombre.




MessageSujet: Re: « Blood bless you... » -Luke. Mer 12 Déc - 13:25
Merci mesdames!
Je vois que chez les volturi, on est partisan des belles demoiselles! Intéressant ^^




BLA ■ UC.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jane Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 286

■ Inscrit le : 18/04/2012

■ Localisation : Volterra
■ Age : 23


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: « Blood bless you... » -Luke. Mer 12 Déc - 13:47
Bienvenue =D


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Luke Carrigan
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 21

■ Inscrit le : 12/12/2012

■ Localisation : Dans un arbre, un trou... un coin sombre.




MessageSujet: Re: « Blood bless you... » -Luke. Mer 12 Déc - 15:02
Merci vous deux! Very Happy
Bon et bien je pense avoir terminé. En espérant que ça convienne. Prête à apporter des modifications!




BLA ■ UC.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Edward A. Cullen
« Un larbin du maître cruel et sadique »
avatar
« Un larbin  du maître cruel et sadique »
■ Morsures : 2038

■ Inscrit le : 19/11/2011

■ Localisation : Forks


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: « Blood bless you... » -Luke. Mer 12 Déc - 15:11

FELICITATION
Bravo Petits sucres d'orges!!!! Vous voila prêt à entrer dans le monde de Breaking Blood. Mais avant de vous lancer à corps perdu dans votre histoire passionnante, il vous reste encore un peu de boulot.... MOUHAHAHA

* Pour le bon déroulement de votre présence parmi nous: n'oublie pas d'ouvrir un topics de rps (ici) et un topic de liens (ici) qui vous permettra à vous et aux autres de discuter sur vos relations et vos histoires.

* Recenser votre avatar (Masculin) ou (Féminin)

*Pour toutes absence merci de nous le signaler également pour le bon déroulement du forum (ici)

* Vous êtes un super héros ???? Il va d'abord falloir passer aux détecteurs du staff pour vos accorder un don (ici)

* Vous adorez BB *.* Vous êtes chou, on vous adore aussi! cependant attention aux comptes à gogo. Pour des demandes de double compte c'est par (ici)

* Pour éviter les sujets de rps finis ou inactifs et surtout ... surtout pour aider les pauvres larbins du maître, merci de passer sur ce topic pour prévenir un membre du staff que votre rp est terminé: (ici)

*Pour tout autres questions, le staff reste a votre entière disposition.
© CJ.POMME'&Tumblr[/i]
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Luke Carrigan
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 21

■ Inscrit le : 12/12/2012

■ Localisation : Dans un arbre, un trou... un coin sombre.




MessageSujet: Re: « Blood bless you... » -Luke. Mer 12 Déc - 15:44
Merci beaucoup




BLA ■ UC.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Athenodora Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 145

■ Inscrit le : 29/06/2012

■ Localisation : Volterra
■ Age : 23


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: « Blood bless you... » -Luke. Mer 12 Déc - 15:51
Bienvenue (en retard Smile )




Les mots sont une arme, plus aiguisés qu'une lame...
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Luke Carrigan
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 21

■ Inscrit le : 12/12/2012

■ Localisation : Dans un arbre, un trou... un coin sombre.




MessageSujet: Re: « Blood bless you... » -Luke. Mer 12 Déc - 16:08
Merci belle demoiselle!




BLA ■ UC.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lucrézia Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 411

■ Inscrit le : 12/11/2012

■ Localisation : ici et ailleurs
■ Age : 25


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: « Blood bless you... » -Luke. Mer 12 Déc - 19:14
Bienvenue en retard.
Il nous faudrait un lien !!



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Talya Leskov
«The Big Bad Wolf »
avatar
«The Big Bad Wolf »
■ Morsures : 760

■ Inscrit le : 18/11/2012

■ Localisation : Forks
■ Age : 25


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: « Blood bless you... » -Luke. Mer 12 Déc - 19:30
Bienvenue!!


Talya Leskov


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Luke Carrigan
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 21

■ Inscrit le : 12/12/2012

■ Localisation : Dans un arbre, un trou... un coin sombre.




MessageSujet: Re: « Blood bless you... » -Luke. Mer 12 Déc - 21:14
Avec plaisir Lucrézia!
Merci vous deux *-*




BLA ■ UC.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Alan Amaury
« Les mangeurs de raton laveur »
avatar
« Les mangeurs de raton laveur »
■ Morsures : 230

■ Inscrit le : 27/11/2012

■ Localisation : Volterra
■ Age : 26


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: « Blood bless you... » -Luke. Mer 12 Déc - 22:26
Welcome. Passe de bons moments sur BB!


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Demetri Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 293

■ Inscrit le : 20/11/2012

■ Localisation : Volterra
■ Age : 29


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: « Blood bless you... » -Luke. Ven 14 Déc - 10:21
BIENVENUE !!!!! Very Happy






I love them so much. ♥️

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Luke Carrigan
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 21

■ Inscrit le : 12/12/2012

■ Localisation : Dans un arbre, un trou... un coin sombre.




MessageSujet: Re: « Blood bless you... » -Luke. Ven 14 Déc - 18:04
Merci vous deux *-*




BLA ■ UC.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jaymes K. Preston
« Un larbin du maître cruel et sadique »
avatar
« Un larbin  du maître cruel et sadique »
■ Morsures : 589

■ Inscrit le : 28/01/2012

■ Age : 28


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: « Blood bless you... » -Luke. Ven 14 Déc - 20:40
Bienvenue sur BB!!!



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: « Blood bless you... » -Luke.
Revenir en haut Aller en bas

« Blood bless you... » -Luke.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Blood  :: Acceptés-