AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
B.B a fermé ses portes. Bye

Partagez|

Un renouvellement de garde-robe s'impose d'urgence (Pv Démétri)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lucrézia Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 411

■ Inscrit le : 12/11/2012

■ Localisation : ici et ailleurs
■ Age : 25


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Un renouvellement de garde-robe s'impose d'urgence (Pv Démétri) Mer 20 Fév - 23:30
    Aro m’avait donné une journée de libre pour aller en ville remplir ma garde-robe. Je n’avais quasiment rien emporté de Forks à part deux tenues. Une rouge et une noire, la tenue rouge je la portais quand je suis revenue à la grotte quand Démétri m’attendait. Tenue qui s’était fait un plaisir d’enlever … d’ailleurs un peu trop pressé de me l’enlever, elle avait finis en lambeaux, du fait qu’il ne me restait plus qu’une tenue, une tenue de combat complètement noir. Tenue que j’avais porté jusqu’à ce que j’aille en ville m’en acheter de nouvelle. Lorsque je faisais lavée ma tenue, je me trouvée généralement en peignoir ou dans un bain bien chaud avec plein de bulle … ou avec Démétri.

    Bref, j’étais revenue au château avec des tonnes et des tonnes de poches, que je déposais au pied du lit de Démétri. Ce dernier avait choisis sa chambre, comme chacun d’entre nous, avec un gout de luxe. Lorsqu’on entrait dans la chambre, la première chose que nos yeux se posaient était le magnifique lit avec sa couette blanche et son ornement dorée. De chaque côté de ce fabuleux lit se trouvait deux tables basses aux bois dorée, sur lequel était posée deux lampes de chevets tout aussi chic que l’ensemble de la pièce. Je restai souvent plantée dans la chambre seulement à l’admirer, imaginant Démétri dans tous les recoins de la pièce.

    Je secouai la tête et allai ouvrir le placard que Démétri m’avait généreusement prêté le temps que la chambre d’à côté soit redécorer selon mes envies, mes désirs. Ma chambre que je préparais étais loin d’être aussi luxueuse que celle de Démétri, mais il fallait un peu de temps tout de même avant de poser les fenêtres artificielle avec les plantes qui allait avec. Je secouai la tête une nouvelle fois pour me concentrai sur le moment présent et non pas au passé récent mais délicieusement bon, ou au futur. D’ailleurs sa me faisait penser que je n’avais pas encore prévue de salle de bain, et je ne pouvais tout de même pas emprunter celle de Démétri pour le reste de l’éternité … quoique je suis sure que cela ne le dérangerait même pas. Non, non Lucrézia, armoire, armoire, pense armoire.

    J’ouvris l’armoire et fronçai immédiatement les sourcils. Je sortis une tenue sur lequel je jetais un coup d’œil des plus contrariants :


- Demi !!! Serait-tu nostalgique des années victoriennes, mon chou ? Qu’est-ce que c’est que ces froufrous ?

    J’oubliais les propres tenues que j’avais plus ou moins achetées, et décidai de faire le grand nettoyage dans son armoire. Je pliais l’affreuse tenue que j’avais dans les mains et la déposai sur le lit. La pièce était tellement bien rangée et propre que cela aurait fait tache qi j’avais lancé les tenues comme sa, sans les plier rien. Je fis de même avec toutes les autres tenues passer de dates, si bien qu’à la fin, il ne restait que trois tenues potables. Principalement des tenues de cocktail, costar-cravate. Je pinçais mes lèvres et fis un pas dans la direction de la commode la ou il rangeait ces sous-vêtement, non je ne pouvais quand même pas fouiller dans ce rangement-là … quoique juste un petit coup d’œil … non ce n’est pas bien … juste vérifier qu’il soit a la mode de ce côté-là.

    Je fis demi-tour et poussai un petit cri d’effroi quand je remarquer une chemise a carreau, une chemise blanche et un jean que j’avais mis dans sur le lit, dit tenue non potable. Je m’empressai de le remettre dans l’armoire et poussai un soupir de soulagement quand cela fut fait. Déjà qu’il n’avait pas beaucoup de tenue potable, il ne fallait tout de même pas jettai le peu qu’il avait.

    Sans le vouloir mes pas repartir vers la commode des sous-vêtements, je mis une main devant mes yeux et tout en répétant aie a plusieurs reprise j’ouvris le tiroir. Une porte, proche de moi s’ouvrit, mais je ne fis pas attention, je poussai un soupir de soulagement lorsque je constatais avec une joie non dissimulé qu’il était a jour dans les sous-vêtements. J’en fus même surprise, que j’en sortis un et le teint du bout de mes bras :


- Dolcé & Gabbana, Calvin Klein, hum … de ce côté-là, sa va Démichou, tu es en règles.

    Un toussotement me fit ramener sur terre, et je pus remarquer que Démétri se tenais dans l’encadrure de la porte avec un sourire amusé sur les lèvres. Je posais immédiatement avec hâte les sous vêtement que je tenais dans la main et fermai le tiroir. Je me raclai la gorge mal à l’aise et commençai a tripotai mes doigts ne savant pas trop quoi dire.


- Hum … Je me suis permise de jeter un œil dans ton armoire pour y faire de la place pour mettre mes nouveaux vêtements, au moins le temps que ma chambre soit prête et … hum par la même occasion j’ai fais le ménage dans tes … vieilleries du siècle dernier, faut vraiment que tu renouvelle ta garde-robe, Démétri

    Je m’avançais vers l’une des tenues que j’avais posées sur le lit. Une tenue, tellement affreuse, vieille et …bref, elle faisait pitié, je la pris et la montrer à Démétri :


- Sérieusement Démétri ? Cela fait un moment que l’on ne voit plus ce genre de tenue, sauf au carnaval et a mardi gras


Spoiler:
 



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Demetri Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 293

■ Inscrit le : 20/11/2012

■ Localisation : Volterra
■ Age : 29


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Un renouvellement de garde-robe s'impose d'urgence (Pv Démétri) Jeu 21 Fév - 1:32
Je venais de fermé la porte de la chambre d'Hestia encore tout chamboulé parce qu'elle venait de me raconté que je sentis une présence dans ma propre chambre. Pour que je ne sache pas qui elle était, cela ne pouvait être que Lucrézia. Je marcha en direction de celle ci et ouvrit la porte. Elle était là dans sa tenue moulante noire qui lui allait parfaitement bien. Elle ne remarqua pas ma présence et ouvrit le tiroir de la commode où je rangeai mes sous vêtements. Qu'es ce qu'elle mijotait encore ? Je ne réagissa pas voulant voir ce qu'elle cherchait. Elle soupira de soulagement et sortit un de mes boxers, c'était un Dolce Galbanna, ce qui me fit sourire.
Dolcé & Gabbana, Calvin Klein, hum … de ce côté-là, sa va Démichou, tu es en règles.

Je souris lorsqu'elle évoqua mon surnom. Je n'étais pas très adepte aux surnoms à part Dem' pour les plus proches, comme Hestia mais Démichou me faisait sourire. Surtout venant de sa bouche, c'était marrant et mignon. Elle paru gênée et elle ressemblai à une enfant à qui on venait de la surprendre entrain de fouiller dans les tiroirs de ses parents. Je rigola et elle balbutia :
Hum … Je me suis permise de jeter un œil dans ton armoire pour y faire de la place pour mettre mes nouveaux vêtements, au moins le temps que ma chambre soit prête et … hum par la même occasion j’ai fais le ménage dans tes … vieilleries du siècle dernier, faut vraiment que tu renouvelle ta garde-robe, Démétri.
C'était fou tout de même. Dans n'importe quelle pièce où elle se trouvait je ne voyais qu'elle et ne faisait jamais attention à l'environnement autour. Je regarda mon lit et vit que la plupart de mes tenues étaient dessus. Au pied de ce dernier, se trouvai une vingtaine de sacs. En temps normal, j'aurais pesté contre ce désordre mais sachant qu'elle en était la cause cela ne me dérangea pas. Je détestai le désordre et rien que la vue de ses sacs me donnaient envie de tout rangé dans les armoires. Mais quand je regarda l'armoire, elle était complétement vide ou du moins il y restait seulement quelques vêtements. Je n'aimais pas que l'on touche à mes affaires mais seulement car c'était Lucrézia, je ne lui dit rien. Elle m'expliqua qu'elle avait besoin de place dans mon armoire pour mettre ses nouveaux vêtements et c'est comme ça qu'elle a décidé de renouveler ma garde-robe. Je lui souris et m'approcha d'elle. Elle s'empara d'une tenue qui était sur le lit. Elle tenait le tissu du bout de ses doigts comme ci cela contenait une maladie. Je rigola et elle ajouta :
Sérieusement Démétri ? Cela fait un moment que l’on ne voit plus ce genre de tenue, sauf au carnaval et a mardi gras


Lorsque je vis la tenue, je me rappela l'époque. C'était au 18éme siècle, un tailleur venait d'arriver à Rome, il croyait confectionner des costumes magnifiques mais ils étaient aussi laids autant les uns que les autres. Il avait certifié que dans quelques années, cela allé être à la mode. A cette information, Félix m'avait lancer le défi d'acheter et de porter cette tenue 10 ans aprés. Et que jamais je ne réussirais à charmé une femme avec cet accoutrement. J'avais relever le défi et une décennie après, nous nous sommes rendu dans un bal réservé aux riches nobles de la Toscanne. La tenue n'était pas du tout à la mode de l'époque, au contraire plus personnes ne mettaient de d'énormes froufrous. Félix avait adoré me voir porté cette tenue. Il avait passé la soirée à rigolé et à se moquer. Mais il avait tout de même perdu son pari. Car à cette soirée, j'avais réussi à ramener une femme dans un coin de la ruelle qui me trouvait charmant, malgré ma tenue. Et je l'avais vidé de son sang. Félix avait perdu son pari et devait donc me laissé tués les 5 prochains vampires hors la loi.
Je sortis de mes pensées, rigola et dit :

« Tu crois tout de même pas que je porte encore cette horreur ? Cela date de trois siècles maintenant. J'avais acheté cette tenue pour un pari avec Félix mais jamais je n'ai porté volontairement cette tenue. Peut être que parfois je fais des fautes de goûts mais la ce serai juste une grave erreur. Seul un aveugle peut porter ceci. »
Je m'approcha d'elle et du lit et regarda les tenus pliés sur le drap. C'est vrai qu'elles n'étaient plus d'actualité. La plupart datés des époques victoriennes ou bien d'après guerre. Je n'ai jamais vraiment fait attention à mes vêtements. La plupart du temps, je mettais mon manteau des Volturi avec en dessous une chemise. Mais je ne faisais pas attention aux autres vêtements de mon armoire. Je passa derrière Lucrézia et mis mes mains autour de sa taille. Je l'embrassa dans le cou et lui dit à l'oreille :
« Si tu veux renouveler ma garde robe, ne te gènes pas. Je ne prêtes jamais vraiment attention à ce que je mets puisque de toute manière, tout me va. »
Je la retourna pour qu'elle se retrouve face à moi et l'embrassa doucement, je m'arrêta et lui dit en la regardant dans les yeux et en esquissant un sourire en coin
« Tu sais très bien que tes désirs sont des ordres, ma Chère. »






I love them so much. ♥️

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Un renouvellement de garde-robe s'impose d'urgence (Pv Démétri)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [LADY LOVELYLOCKS] Ma garde-robe de Dame Boucleline
» Première garde-robe pour ma TARA...
» Roman d'une garde-robe
» ma garde-robe pour barbie
» "Je refais ma garde-robe" - Mai : jupe ou robe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Blood  :: Le château-