AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
B.B a fermé ses portes. Bye

Partagez|

Une petite balade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Alan Amaury
« Les mangeurs de raton laveur »
avatar
« Les mangeurs de raton laveur »
■ Morsures : 230

■ Inscrit le : 27/11/2012

■ Localisation : Volterra
■ Age : 25


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Une petite balade Dim 24 Fév - 18:12
Alan & Héstia



Bien que peu peuplée, Volterra regorgeait d'activités publiques. En cette douce soirée, la place publique débordait encore d'humains. D'humains et de vampires. Les Volturi envoyaient a nombreuses occasions des gardes patrouiller pour s'assurer que Volterra resterait une ville sans crimes. Les touristes, étant la source première de nourriture pour les vampires de la ville, il ne fallait en aucun cas que Volterra devienne un endroit dangereux où voyager.

C'est pour cette raison qu'Alan se baladait lentement dans les rues bondées de Volterra. Cette année, les touristes étaient abondants ce qui signifiait que le pickpocket était l'activité de choix pour les bandits en herbes. Étrangement, ces bandits étaient pour la plupart des voyageurs à leur tour. La grande majorité provenaient d'autres villes d'Italie et avaient vus en Volterra une bonne façon de se faire un peu d'argent. Malheureusement pour eux, aucun de ces soit disant voleurs n'avait réussi à quitter l'enceinte de la ville une fois qu'ils avaient commis un tel acte. La garde des Volturi veillait sans relâche.

Étant le travail le plus simple à faire au sein de la garde, peu de Volturi appréciait les moments où ils étaient assignés à une telle tâche. Heureusement pour certains, depuis son retour, Alan s'était porté volontaire pour effectuer ces rondes nocturnes. Ces petites escapades lui faisaient du bien. Il avait encore du mal à s'habituer à toutes ces nouvelles recrues au sein de la garde. La plupart le considérait avec mépris, au vu de la relation qu'il entretenait avec Aro. Les petits regards qu'ils lui lançaient amusait toutefois Alan. Ces jeunes vampires insouciants ne savaient pas à quel point il serait facile à Amaury de terminer leur futile existence en ce bas monde. Toutefois, tel n'était pas la raison première de son désir de sortir à tous les soirs.

Elles lui permettaient surtout de rester assez proche du château. Et donc d'Héstia. Alan ne l'avait pas vu depuis qu'elle avait quitté la chambre à toute vitesse. Il avait par contre entendu d'autres gardes parler d'elle. Ce qu'il avait entendu l'avait mis dans une grande colère. Elle était restée quelques temps dans sa chambre à ne pas se nourrir et ne voulait voir que très peu de gens. Ce fût finalement Alec qui aida Héstia. Lorsqu'il avait su cela, Amaury s'était promis d'être redevable à Alec.

Alors qu'il marchait, le vieux vampire entendit le clocher de l'église sonner. Signe que les vraies festivités de la soirée commençaient. À ce son, Alan se dirigea vers le point de rendez-vous. La patrouille Volturi était toujours composée de deux gardes. La plupart du temps elle était composée d'un garde régulier et d'un autre, 'plus haut gradé'. Toutefois, depuis qu'Alan patrouillait à chaque nuit, la composition avait changé. Maintenant, un soir sur deux, Alan était en compagnie d'un garde régulier. L'autre soir, il patrouillait avec un autre 'haut-gradé'. Certes Alan n'était pas à proprement dit un garde noir, mais il avait tout de même conservé sa cape d'antan.

Ce soir, il patrouillait avec un garde au manteau noir. Et comme à chaque soir, il allait connaitre l'identité du garde seulement lorsqu'il rejoindrait le point de rendez-vous.

Marchant d'un pas calculé et gracieux, Alan arriva bientôt en vue du lieu où l'attendait déjà une silhouette. Voyant qu'il était seul, dans les environs et qu'aucun humain ne risquait de l'apercevoir, Alan fit un bond par en avant à vitesse vampire et atterrit à quelques pas de son collègue. Ce ne fût que lorsqu'il posa le pied sur le sol qu'il se rendit compte de l'identité de la personne. Pour les prochaines heures, Alan allait devoir patrouiller en compagnie de cet autre vampire et faire comme s'ils étaient de grands amis qui passaient une simple soirée ensemble. Décidément, cette soirée avait prit une tournure plus qu'intéressante.

Affichant un sourire aimable, Alan prit la parole.

''Bonsoir Héstia. Es-tu prête à commencer ?''



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Hestia Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 306

■ Inscrit le : 27/11/2012

■ Localisation : Volterra encore et toujours.


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Une petite balade Dim 24 Fév - 19:53




Toujours réfléchir avant d'agir. Voilà ce que tout vampire devrait faire, au lieu d'agir par impulsion. Hestia avait, depuis toujours, été impulsive et quelque peu désobéissante aussi.

Il faisait nuit noir et le clocher de l'église sonnerait bientôt les huit dernier coups de la journée, et par la même occasion le renouvellement de la garde. En effet, il n'y avait pas de police à Volterra, à proprement parler, seuls les gardes patrouillaient en ville, surtout la nuit. Les Rois ne voulaient pas que la ville perde sa réputation et que plus aucuns touristes n'y mettent les pieds.

Depuis le retour d'Alan, c'est lui qui, toutes les nuits, était le garde le plus haut gradé de la patrouille, et chaque soit il changeait de partenaires. Cette nuit, il aurait la chance, ou bien la malchance de travailler en compagnie d'Hestia, qui n'avait jamais été envoyée à la tâche à cause de son problème pour se contenir dans la foule. En effet, les Rois ne l'autorisait jamais à sortir seule du château par peur qu'elle ne fasse un massacre comme un nouveau-né. Bien entendus elle était envoyée en mission avec d'autres gardes car Aro savait pertinemment qu'elle ne supportait pas de rester enfermée au palais.

Cependant, ce soir, contre toutes attentes, Aro l'avait envoyé patrouiller en compagnie d'Alan. Non pas pour lui permettre de prendre l'air, non au contraire, par punition. En effet la jeune vampire avait fait une crise et n'était pas aller travailler pendant des jours. Aro avait donc vu la mauvaise idée de la faire travailler avec Alan, qu'elle détestait.
Enfin, Hestia pouvait tout de même s'estimer heureuse car si le roi avait lu en elle, la punition aurait été beaucoup plus sévère, voir même fatale.

Le bruit des aiguilles de l'horloge de l'église annonçait qu'il serait huit heures dans moins de quatre minutes, Hestia se tenait toujours dans la salle des trônes, peu décidée à sortir, mais Caïus lui ordonna d'aller accomplir sa mission et le plus rapidement possible. C'est donc à toute vitesse que la blondinette monta dans sa chambre afin de changer de tenue pour une manteau sombre et de se diriger vers la sortie, accompagnée par deux gardes. Ils lui indiquèrent la direction à prendre, bien qu'elle n'écouta pas, et elle se dirigea en courant à vitesse humaine jusqu'au point de rendez-vous.

La place à côté était peuplée de quelques touristes qui ne craignaient sans doute pas le froid de la saison hivernale. L'air était frais et sentir le vent glaciale caresser la peau de son visage était très agréable. Au final, peut-être que la nuit serait agréable. Quelques secondes après son arrivée, une voix derrière elle la fit sursauter et se retourner. Alan était arrivé alors qu'elle ne l'avait même pas sentit. Le fait de ne pas s'être nourrit durant plusieurs jours avait-il modifier ses sens ? Une question qu'elle devrait poser à l'un de ses amis.

- Ne sourit pas de la sorte ! Je ne suis pas ici par choix. C'est une sorte de... punition... Bref, allons-y.

Gracieusement la jeune femme entama la marche, laissant Alan derrière elle, mais après tout, elle était sensé le détester, non ?

fiche © CHARNEY


Cold is the skin that this creature has seen. Her universe is an ocean of blood. Her dining table the cradle of mud. The night is blind, the mistress she is calling you to be by her side forevermore. Follow her until her thirst is sated. An immortal lie, heartblood. Can't help yourself, she's got you paralyzed. So would you kiss the sun goodbye? She's a vampire.Desire darker than black. She's a vampire reach higher, no turning back. |code by PEPPERLAND


Dernière édition par Héstia Volturi le Mar 26 Fév - 12:51, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Alan Amaury
« Les mangeurs de raton laveur »
avatar
« Les mangeurs de raton laveur »
■ Morsures : 230

■ Inscrit le : 27/11/2012

■ Localisation : Volterra
■ Age : 25


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Une petite balade Lun 25 Fév - 23:56
Héstia sembla sursauter lorsque Alan avait pris la parole. Étrange. Même avec la vitesse qu'il avait utilisé, la jeune vampire aurait dû reconnaître son odeur le moment où il avait mit le pied sur le sol. Ou du moins, entendre le bruit de ses chaussures lorsqu'ils avaient frôlés le sol dallé de la place. Peut-être était-elle perdue dans ses pensées ? Quoi qu'il en soit, lorsqu'elle se retourna, Alan comprit à quel point les deux vampires avaient du chemin à faire pour revenir au semblant d'amitié qu'ils avaient partagés quelques décennies plus tôt.

''Ne sourit pas de la sorte ! Je ne suis pas ici par choix. C'est une sorte de... punition... Bref, allons-y.''

Et sans attendre, celle qui hantait maintenant les pensées d'Alan depuis son retour à Volterra, commença à marcher en direction du point central des festivités de la soirée. Sans perdre une seconde, Alan se mit à marcher derrière elle, conservant son regard sur la nuque de sa collègue. Dans un silence complet - parsemé par le bruissement de leur manteaux dans la légère brise de la soirée - les deux vampires se rendirent jusqu'à l'allée qui séparait la tranquillité habituelle de Volterra avec les bruits festifs des touristes. Comme il faisait avec chaque soir, Alan se posta devant l'allée et se tourna vers Héstia et parla d'une voix vide d'émotion, remplie d'une certaine autorité, comme un capitaine qui mentionne sa stratégie à ses subalternes.

''Puisque je passe quasiment toutes mes soirées à me promener dans les mêmes rues, les humains ont commencés à me porter plus attention. Nous devons donc nous adonner à un petit jeu de théâtre lors de nos patrouilles. Pour le moment il semblerait que j'ai assez de faux membres de familles et d'amies qui passent miraculeusement par Volterra. Nous allons devoir jouer un jeu quelque peu différent...''

Jamais il n'aurait cru que la personne avec qui il aurait à joué ce petit tour de théâtre serait Héstia. Tous ces petits scénarios avaient commencés lorsqu'un jeune vampire avait mentionné à quel point les humains qui festoyaient étaient toujours les mêmes. Immédiatement Aro avait avertit Alan qu'il allait devoir patrouiller moins souvent, peut-être même passer quelques temps en dehors de la ville. Ne pouvant se résigner à quitter le territoire de Volterra, Alan avait essayé de trouver une solution qui lui permettrait de toujours patrouiller toutefois il n'avait pas été assez rapide...

Le même vampire qui avait mit la puce à l'oreille d'Aro concernant les multiples sorties d'Alan, avait, selon ses dires, une méthode infaillible. Sans plus tarder, Aro lui avait fait signe de se rapprocher et avait lu dans son esprit. Lorsque Aro avait affiché son célèbre sourire, le vampire de 3500 ans avait compris que la solution lui serait fort désagréable...

Et elle l'avait été. Surtout au début. Alan n'avait pas, en près de 1000 ans, côtoyé tant de vampires et aussi rapidement. À plusieurs reprises, il était passé à deux doigts de rentrer seul de la patrouille, aillant brûlé le corps de son compagnon dans un champ non loin. Amaury était quelqu'un qui respectait par-dessus tout la hiérarchie. Malheureusement pour lui, tel n'était pas l'état de pensée de plusieurs jeunes vampires qui voyaient en lui un vampire qui venait tout juste de rejoindre leur rang. Avec les compagnons les plus irritants, Alan se disait qu'au moins, lorsqu'il avait déjà 1000 ans, les arrières grands-parents de ces vampires n'étaient même pas encore nés. Bizarrement, ce petit sentiment de grandeur lui faisait du bien. Il savait la chance qu'il avait de vivre depuis tant de temps.

Quittant le train rapide de ses pensées, Alan passa la main dans ses cheveux.
*Quel ironie, un des êtres les plus âgés de la planète et voilà que je me comporte comme un faible humain pré-pubère.*

Fixant ses yeux dans ceux d'Héstia, Alan tendit la main vers elle, paume vers le haut et parla, cette fois d'une voix quelque peu agitée.

''Allons-y, Aro nous en voudra si nous laissons faire ne serait-ce qu'un seul voleur.''


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Hestia Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 306

■ Inscrit le : 27/11/2012

■ Localisation : Volterra encore et toujours.


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Une petite balade Mar 26 Fév - 0:46




Le vent envahissait les rues de la petite ville, et à cause de cela Hestia avait relevé ses cheveux en chignon désordonné afin de ne pas les avoir tout le temps en pleine figure. Elle détestait cela. Point positif, elle était vampire, donc le froid de la nuit ne l'atteignait pas et elle ne risquait pas de rentrer frigorifiée au château. Elle pouvait même se balader en mini robe à fine bretelle si elle le voulait, mais cela attirerait les yeux sur elle, alors que le mot d'ordre était de se faire discret. Pour se fondre dans la masse elle avait retiré sa cape afin d'enfiler un manteau à la pointe de la mode afin de ne pas attiré les regards sur elle, même si sa beauté risquait d'en faire se retourner plus d'un. A commencer par Alan qui lui offrit un monologue ennuyant remplis de sortes d'instructions qu'elle ne comptait pas prendre en compte.

- Je suis ici pour travailler et non pour jouer. Donc comportons nous normalement. Je me fiche que tu ai eu la mauvaise idée de te faire remarquer pendant tes patrouilles. C'est la première fois pour moi que je suis rétrogradée à ce niveau donc personne n'a le malheur de me connaître.

Elle le vit passer une main dans ses cheveux et s'apitoya immédiatement sur son sort. Aro avait tellement bien choisit sa punition qu'à ce moment précis il devait jubiler. Décidément ce roi était vraiment bizarre, et elle se promit qu'un jour elle réussirait à le tuer sans que personne ne l'en empêche.

Positionné en face d'elle, Alan lui tendit une main afin de l'inviter à le suivre, comme un jeune homme de bonne famille l'aurait fait pour inviter sa belle à danser. Que c'était vieux jeu, mais en même temps, cela n'avait rien d'étonnant puisque Alan était lui, tellement vieux qu'elle pouvait le qualifier de fossile. La belle soupira puis ignora sa main tendue avant de se diriger vers les festivités de la ville. Elle était, comme elle l'avait dit, ici pour travailler, certes à contre cœur, et non pour jouer aux amants perdus de Volterra. Surtout qu'ils n'étaient pas du tout amants. D'ailleurs leur relation était inexistante, enfin c'est ce qu'elle se forçait à croire depuis l'arrivée d'Alan au château. En effet, au fond d'elle-même, elle n'était pas insensible au charme du vieux vampire et rien que pour cela elle voulait lui encastrer la tête dans un mur avant de la lui arracher et de la donner à un de ces chiens Quilleutes.

- Peut-être qu'un simple petit voleur peut t'échapper, mais à moi non. Personne ne m'échappe. Je travaille correctement.

Elle marchait devant lui, essayant d'oublier sa présence désagréable. Elle donnerait tout pour être dans sa chambre allongée tranquillement sur son lit entrain de lire un livre avec une tasse de sang frais et encore chaud plutôt qu'être ici au milieu de ses êtres inférieurs et en compagnie de ce vampire. De tous les gardes présents à Volterra, il fallait qu'elle travaille avec lui... Elle aurait mille fois préférée faire cette mission avec Demetri ou encore Alec ou même Jane. Mais Alan... elle grogna avant de s'arrêter et de se retourner rapidement pour prévenir l'homme brun.

- Le fait que j'ai vécue quelques temps chez toi ne fait pas de nous des amis. Donc contente toi de faire ton travail et de ne pas te tenir trop près de moi.

Maintenant qu'elle l'avait mis en garde, elle ne se tiendrait pas responsable de ses réactions s'il avait le malheur de la touchée ne serait-ce que d'un cheveux. Elle ne s'empêcherait pas d'utiliser son don pour le tuer sans trop de peine. Car après tout, avec l'âge, un vampire devenait plus fort et vu l'âge d'Alan, sa force devait être égale à celle d'Aro et elle en avait déjà fait les frais dans le couloir à son arrivée. Elle s'était certes bien battue aussi mais son ego en avait prit un sacré coup. Surtout lorsqu'elle l'avait embrassé... Rien que de repenser à ce moment elle avait envie de l'attaquer. Elle l'avait embrassé mais c'était de SA faute à LUI et non pas la sienne. Il avait sans doute usé de son charme pour qu'elle lui tombe dans les bras. Maudit soit-il !

fiche © CHARNEY


Cold is the skin that this creature has seen. Her universe is an ocean of blood. Her dining table the cradle of mud. The night is blind, the mistress she is calling you to be by her side forevermore. Follow her until her thirst is sated. An immortal lie, heartblood. Can't help yourself, she's got you paralyzed. So would you kiss the sun goodbye? She's a vampire.Desire darker than black. She's a vampire reach higher, no turning back. |code by PEPPERLAND
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Alan Amaury
« Les mangeurs de raton laveur »
avatar
« Les mangeurs de raton laveur »
■ Morsures : 230

■ Inscrit le : 27/11/2012

■ Localisation : Volterra
■ Age : 25


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Une petite balade Mar 26 Fév - 23:52
Décidément Héstia n'avait pas changée. Ses remarques étaient toujours aussi franches. Alan adorait ce côté de la personnalité de la jeune vampire. Bien sûr il en aurait été autrement si n'importe quel autre vampire avait agit de la sorte envers Amaury. Par le passé il n'avait pas été reconnu pour sa patience. De plus, il avait ,au fil des âges, perdu la qualité qui lui avait donné son nom ; la clémence. Plus les décennies avançaient et plus Alan était devenu la créature d'horreur qui apparaissaient dans les contes des humains. Il avait massacré tant d'humains et de vampires qu'il ne pourrait pas dire avec certitude dans quelle espèce il avait tué le plus d'individus. Et la plupart au service des Volturi.

Parfois Alan se demandait qu'aurait été sa vie s'il n'avait pas été transformé lors de l'attaque. Il en était rapidement venu à la conclusion qu'il serait surement mort quelques mois plus tard, affaibli par le manque de nourriture et la maladie. Il s'était donc contenté de se demander qu'aurait été sa vie s'il n'avait pas rejoint les Volturi. Peut-être verrait-il le monde d'un autre oeil. Peut-être aurait-il même rejoint les Roumains. Après tout, il n'était même pas réellement italien. Toutefois, il était 'heureux' des choix qui l'avait mené à vivre cette vie. Il appréciait les connaissances qu'il avait acquis. Le pouvoir aussi...et plus dernièrement, il appréciait la compagnie de la jeune vampire qui se tenait devant lui.

Jeune vampire qui venait d'ignorer la main qu'il lui tendait et qui s'était mise à marcher en direction des festivités.

''Peut-être qu'un simple petit voleur peut t'échapper, mais à moi non. Personne ne m'échappe. Je travaille correctement.''

À ces paroles, Alan ne put s'empêcher de rire. D'un rire qui vous envoie la tête par en arrière. D'un rire franc, vrai. Un rire qu'il n'avait pas utilisé depuis bien des années. Aussi vite qu'il l'avait quitté, le caractère sérieux d'Alan se remit en place. Il s'était lui aussi mit à marcher et suivant sans bruit derrière Héstia. Son regard fixé sur la nuque de sa collègue. Amaury ne pouvait s'empêcher de poser ses yeux sur la jeune vampire. À peine avaient-ils atteints les festivités qu'Héstia émit un grognement, se retourna et fit face à Alan. Ce dernier, n'ayant pas quitté le cou d'Héstia des yeux fixait donc maintenant l'emplacement où les douces lèvres de la jeune fille se trouvaient.

''Le fait que j'ai vécue quelques temps chez toi ne fait pas de nous des amis. Donc contente toi de faire ton travail et de ne pas te tenir trop près de moi.''

Le vieux vampire n'avait pas totalement assimilé ce que venait de dire la jeune Volturi. Le mouvement de ses lèvres avait été beaucoup plus intéressant. Clignant rapidement des yeux, Amaury sortit de sa 'transe'. Que lui arrivait-il donc. Certes il appréciait la compagnie de la jeune femme et apprécierait que leur relation se développe toutefois telle n'était pas une raison pour qu'il perde si facilement sa concentration. Était-ce, comme il l'avait pensé quelques temps auparavant, son pouvoir ? À ce moment, il n'en était toujours pas sûr. Assimilant finalement ce que Héstia avait prononcé, Alan grogna à son tour. Comme elle l'avait dit, elle avait été rétrogradée à ce niveau, pour cette patrouille. Alan était donc en un sens son supérieur. Et bien qu'il ait prit à la légère le commentaire précédent, cette fois il désirait tirer les choses au claires, pour le bien de la patrouille et de leur couverture. Voyant que l'attention de la foule présente autour d'eux était dirigée vers les sculpteurs de glace à l'autre bout de la place, Alan fit quelques pas en avant, attrapa le bras d'Héstia et la tira sans ménagement vers le coin mal éclairé le plus près ; contre la facade d'une boulangerie locale. Placant Héstia dos au mur et se positionnant entre elle et la foule, il relâcha son bras.

''Comme tu l'as dit, tu as été rétrogradée. Et bien que j'apprécie ta compagnie, n'oublie pas que tu es sous ma charge. Et comme à chaque matin, Aro demandera mon rapport de la nuit...Alors, s'il-te-plaît, garde ta haine envers moi de côté. À moins que tu ne veuilles faire d'autres patrouilles de ce genre ?''

Sans attendre une réponse, Alan se remit en marche tout en passant une main dans ses cheveux. Irrité, il murmura quelques mots.

''Comment ca a si mal tourné ?''


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Hestia Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 306

■ Inscrit le : 27/11/2012

■ Localisation : Volterra encore et toujours.


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Une petite balade Mer 27 Fév - 13:53




Hestia n'avait rien contre Alan, du moins, presque rien si ce n'est le fait qu'il était ami avec la mauvaise personne et qu'il l'avait envoyé volée au plafond à son arrivée. Rien de mieux pour se faire considérer comme un ami ! Elle ne le détestait pas mais ne l'aimait pas non plus. Enfin c'est ce qu'elle s'efforçait de se persuader, mais depuis le retour du vampire à Volterra, à l'intérieur d'elle-même il se passait quelque chose d'étrange, de plus intense que ce qu'elle avait éprouvé jadis pour ce Dante. Était-elle amoureuse d'Alan ? Impossible. Elle ne pouvait pas se le permettre et ne le voulait pas, même si cela lui permettrait de, peut-être, connaître le bonheur. Mais non ! Tomber amoureuse, d'accord, mais pas d'Alan, surtout pas de lui ! Car un amour de vampire dur l'éternité et même après la mort, et en aucun cas elle ne voulait finir comme Marcus ou ce qu'était entrain de devenir son Alec. Oh que non !

La jolie vampire pensait qu'Alan ne chercherait pas à lui faire entendre raison et qu'il se contenterait de filer droit mais malheureusement pour elle ce n'était pas le cas. Alors qu'elle avançait tranquillement vers le centre de la grande place, elle sentit une main se refermer sur son bras et se faire tirer jusque contre la façade d'un mur. La haine ne mit pas longtemps à l'envahir et ses yeux à le fusiller. Et ses paroles n'arrangèrent rien.
*Retiens-toi ma jolie ! Ne lui donne pas le plaisir de connaître ton don. Retiens-toi, restes zen...*

Déjà qu'elle détestait recevoir des ordres, le fait que ce soir Alan lui en donnerait quelques uns pour le bon déroulement de la patrouille, la mettait hors d'elle. L'idée était vraiment insupportable. Faire ce que cet Alan lui disait était impossible, plutôt mourir une nouvelle fois plutôt que de lui obéir.

- C'était une métaphore, idiot !! Je préfère encore mourir que de revenir ici avec quelqu'un comme toi. Et ne me retouche plus jamais, tu risquerait d'y perdre un bras. Et puis les ordres d'Aro il peut se les mettre là où je pense ! Vous devriez tout deux penser à vous recycler. Et pour répondre à ta question. Tu demanderas à ton très cher ami Dante, il devrait avoir la réponse à ta question ! En attendant, je rentre au château, mes livres sont de meilleure compagnie. Adieu vieux débris !

Bien que ses paroles laissait présager qu'elle retournerait immédiatement au château, la belle fit toute autre chose. En effet, elle marcha derrière Alan avant de le rattraper puis de le dépasser pour se fondre rapidement dans la foule présente. Pendant de longues minutes elle se comporta en touriste avant de s'approcher d'un humain, d'environ vingt ans et de le charmer. Sans surprise cela fût très rapide, il faut dire que sa beauté additionnée à son charme vampirique ne laissait pas le choix à un simple mortel. Ils discutèrent ensemble de tout et surtout de rien, enfin, Hestia se fichait de ce que lui racontait le dessert sur pattes, et en ayant marre de l'entendre blablater, elle s'approcha encore plus près de lui afin de l'embrasser avec fougue. Une envie soudaine ? Non loin de là, l'humain n'était pas son genre et il n'avait pas une bonne odeur, simplement, Alan s'était rapproché et devait certainement la regarder donc, afin de bien le mettre en rogne, elle avait décidé de jouer avec un humain. Et puis, elle savait que cela rendrait jaloux le vieux vampire. Après tout, même une idiote se serait rendus compte qu'il la dévorait des yeux lorsqu'elle parlait.
Hestia, tout en continuant son baiser, regarda en direction d'Alan et lui fit un geste très insultant avant de lâcher l'homme et de partir en direction du château en chuchotant en allemand.

- Contrôles-toi Alan, tu risquerais de faire un carnage ce qui déplairait fortement à Aro. Passe une bonne nuit.


fiche © CHARNEY


Cold is the skin that this creature has seen. Her universe is an ocean of blood. Her dining table the cradle of mud. The night is blind, the mistress she is calling you to be by her side forevermore. Follow her until her thirst is sated. An immortal lie, heartblood. Can't help yourself, she's got you paralyzed. So would you kiss the sun goodbye? She's a vampire.Desire darker than black. She's a vampire reach higher, no turning back. |code by PEPPERLAND
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Alan Amaury
« Les mangeurs de raton laveur »
avatar
« Les mangeurs de raton laveur »
■ Morsures : 230

■ Inscrit le : 27/11/2012

■ Localisation : Volterra
■ Age : 25


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Une petite balade Ven 8 Mar - 0:33

Un carnage. Une idée tellement alléchante. Et Alan savait très bien par quel humain il commencerait. Quel plaisir morbide il aurait à lui casser chacun de ses membres pour ensuite exterminer chaque représentant de cette espèce inférieure. Lorsque la place serait dégagé, il reviendrait donc vers cet homme pour lui arracher, un à un, ses membres difformes. Une fois chose faite, il ne lui resterait qu'à regarder la vie quitter lentement les pupilles de ce faible mortel.

Un seul petit obstacle l'empêchait de libérer la colère qui s'était emparée de lui ; il était sur le territoire des Volturi.

Clignant des yeux, Alan oublia pour le moment cette petite fantaisie et concentra son attention sur la silhouette qui marchait en direction du château. Décidément, Héstia n'en faisait qu'à sa tête. Alan se mit à avancer dans sa direction et emprunta la première allée latérale qu'il croisa. Hors de vue des humains, il pût courir avec aise et se retrouva en un instant dans une ruelle entre Héstia et le château. Reprenant une allure humaine, il franchit les quelques mètres restant de l'allée et revint sur le chemin principal. Cette section des rues était en grande partie déserte, les visites au château étant fermées la nuit. Il n'y avait donc qu'Héstia, Alan et un trio d'humains qui marchaient en direction de la place principale.

Le regard d'Alan croisa celui d'Héstia et il en profita pour prendre la parole, en allemand lui aussi.

''Il semblerait que rien de ce que je dise ne puisse dire ne te fera changer d'avis. Je terminerai la patrouille seul, retourne au château et explique à Aro pourquoi tu es de retour si tôt.''

Tout en parlant, Alan se mit à avancer vers Héstia. Les yeux rouges du vampire étaient plongés dans ceux de la jeune femme mais ses pas le conduisait au-delà, vers la place.

''Es-tu ainsi avec tout ceux qui essaient de tisser des liens avec toi ? Était-ce ainsi avec Demetri ?...Dante ?.... Concernant ce dernier, il semblerait avoir disparu de la surface de la terre après avoir démoli ma demeure. Ce n'est pas vraiment ce que j'appelle un ami. Sur ce, bonne nuit, Infans.''

Lorsqu'il eu finit de parler, Alan se trouvait maintenant derrière Héstia et avançait vers la place publique. Il s'était, une fois de plus, laissé piéger par ce sentiment d'appréciation qu'il avait envers la jeune Volturi. Il avait cru, dans sa grande naiveté face à ce nouveau sentiment, que leur relation reviendrait au stade qu'ils avaient par le passé atteint ; la tolérance. Hors, toutes leurs interactions s'étaient dirigées dans le sens contraire. N'attendant pas de réponse de la part de la jeune vampire, Alan marchait encore d'un pas lent et relaxé, tout le contraire de ce qu'il était à l'intérieur.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Hestia Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 306

■ Inscrit le : 27/11/2012

■ Localisation : Volterra encore et toujours.


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: Une petite balade Mar 12 Mar - 21:53





Elle s’apprêtait rejoindre le château et sa chambre, quand elle fût soudainement stoppée par Alan qui ne semblait pas décidé à la laisser déserter son poste. Hestia se contenta de croise les bras contre son ventre, l'écoutant attentivement mais n'étant en rien touchée par les paroles du vieux vampire. Après tout, elle n'était pas du genre à laisser échapper quelconque émotion pour quelqu'un, surtout pas à un vieux vampire qui ne lui était pas indifférent. Seulement, têtue comme elle l'avait toujours été, elle faisait absolument tout pour se faire détesté de lui, et peut-être que cela finirait par fonctionner, bien que lui, ne pouvait pas s'empêcher de la dévorer des yeux chaque fois qu'ils se voyaient. Bonjour la discrétion. Au moins, la jeune femme, elle, elle savait cacher se genre de sentiments, bien que plus jeune que lui.
Es-tu ainsi avec tout ceux qui essaient de tisser des liens avec toi ? Était-ce ainsi avec Demetri ?...Dante ?.... Concernant ce dernier, il semblerait avoir disparu de la surface de la terre après avoir démoli ma demeure. Ce n'est pas vraiment ce que j'appelle un ami. Sur ce, bonne nuit, Infans.


- J'espère sincèrement que ce dernier est mort ! Soit ! Allons travailler et tentons de repartir sur de bonnes bases puisque tu semble y tenir beaucoup. Puis au fond, tu n'est pas de si mauvaise compagnie. Cependant, ne m'en veut pas s'il me prend une envie soudaine d'attaquer un humain, j'ignore ce que j'ai mais j'ai tout le temps soif ces temps-ci.

Hestia reprit sa marche, avec élégance, après tout, elle était une garde royale et non pas une simple humaine. Certes, cela pouvait attirer l'attention des poches de sang sur pattes, mais il lui suffisait simplement de ce faire passer pour une jeune bourgeoise et le tour serait joué. Et dans le pire des cas, un meurtre de plus ou de moins ne lui ouvrirait jamais la porte du paradis.

La jeune femme blonde avançait d'un pas lent, sans faire attention à Alan. Aro lui avait demandé de patrouiller avec lui, mais pas de rester collée à ses pieds non plus. Et puis les deux vampires étaient assez matures pour veiller eux-même sur leur propre personne, quoi que pour Hestia, cela n'était pas tout à fait encore le cas. Elle vivait toujours d’adrénaline et ne manquait jamais une occasion de se mettre en danger ou de provoquer les rois. Mais que voulez-vous ? La vie au château était tellement ennuyante qu'il fallait bien mettre un peu de piment dans sa mort, non ?

fiche © CHARNEY


Cold is the skin that this creature has seen. Her universe is an ocean of blood. Her dining table the cradle of mud. The night is blind, the mistress she is calling you to be by her side forevermore. Follow her until her thirst is sated. An immortal lie, heartblood. Can't help yourself, she's got you paralyzed. So would you kiss the sun goodbye? She's a vampire.Desire darker than black. She's a vampire reach higher, no turning back. |code by PEPPERLAND
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: Une petite balade
Revenir en haut Aller en bas

Une petite balade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» PAU .. PETITE BALADE EN 2003
» Petite balade en Vercors.
» Une petite balade dans la parc entre amie sa ne fait pas de mal [PV Delphine Moore]
» Petite balade en Corrèze...
» Une petite balade du jour !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Blood  :: Le centre ville-