AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
B.B a fermé ses portes. Bye

Partagez|

[PV Edward] Mysterious Forks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ëlseann J. Hellington
« Un dessert sur patte »
avatar
« Un dessert sur patte »
■ Morsures : 31

■ Inscrit le : 19/03/2013

■ Localisation : Forks
■ Age : 28




MessageSujet: [PV Edward] Mysterious Forks Ven 22 Mar - 12:04
Je pensais toujours à cette dernière nuit passée à New York, ce qu'il s'y était produit, cela hantait mon esprit. Je ne pouvais m'empêcher de me remémorer la scène, elle repassait sans cesse en boucle dans ma tête. C'est comme si une part de moi ne voulait pas oublier et cherchait à se souvenir de quelque chose de précis, bien qu'il m'étais impossible de savoir de quoi il s'agissait.
J'en pleurais. Les yeux irrités par mes larmes coulant à flot sur mon visage, je ne parvenais pas à me calmer, n'arrivant pas à passer outre ses paroles. Il m'avait tout reproché, absolument tout depuis le jour de l'accident. Il détestait ce que j'étais devenue - bien qu'il n'eût jamais l'occasion, par sa propre faute, de chercher à connaître sa fille - il ne s'était pas imaginé que nos retrouvailles se dérouleraient ainsi. Et puis quoi ? Qu'est-ce qu'il croyait ? Que j'allais l'accueillir à bras ouvert après qu'il ait attendu jusqu'à la mort de ma mère pour enfin comprendre que j'existais ?
Quoi qu'il en soit, il refusait de m'accorder la moindre importance à présent. Il se déchargeait de toutes résponsabilités en ce qui me concernait, jugeant que j'étais capable de prendre ma vie en main sans lui, puisque visiblement je ne portais aucun intérêt à ce qu'il restait de ma famille. C'est fou ce qu'il me connaissait mal. Au fond, même si mon attitude désinvolte à son égard laissait penser le contraire, je ne le haissait pas.

J'aurais très bien pu retourner chez nous dans le Massachusetts, mais les choses en avaeint décidés autrement. Mon père me confia sa maison d'enfance, dans une ville où il avait passé la plus grande partie de sa vie.

C'est comme cela que je me retrouvais à Forks.
Petite bourgade des États-Unis, située dans l'État de Washington. Aux premiers abords je lui compterais entre quatre mille et cinq mille habitants, peut-être légèrement plus, il faudra que je pense à me renseigner plus en détail lorsque j'en aurais l'occasion. En somme, il s'agit d'un coin complètement perdu au milieu de nulle part dont le seul point de repère - pour des gens comme moi habitués aux mégalopoles mondiale - est la ville de Seattle. Ce qui n'était vraiment pas grand chose en comparaison de ce que j'avais connu auparavant. Puis pour en rajouter une couche à mon dépaysement total, le climat d'ici laisse à désirer : un soleil aux abonnés absents d'où un temps plutôt gris et souvent accompagné d'incessentes pluies en général. Déjà que l'idée de passer quelques mois ici ne me plaisait guère - devoir m'adapter à chaque changement de foyer, cela commençait quelque peu à devenir lassant - il fallait que la météo vienne m'infliger le coup de grâce. C'était la cerise sur le gâteau, pas une seule fois depuis ma récente arrivée il y a plusieurs semaines je n'avais terminé ma journée trempée jusqu'à l'os. Je m'en étonne encore de ne pas en être tombée malade...

Et pourtant, la journée d'aujourd'hui s'annonçait radieuse. Réveillée dès l'aube, c'était donc d'un air plutôt ravi que j'étas prête à attaquer cette splendide matinée. Mais pour faire quoi au juste ? Je n'avais aucun projet, rien de prévu et encore moins d'endroit où aller. Il est vrai que je n'avais pas du tout prit le temps de chercher à m'intégrer, à rencontrer des gens. Ici, j'étais seule et c'était bien mieux comme ça. Dans un endroit aussi petit, les gens devaient sans doute - ou du moins pour la plupart - tous se connaître entre eux. Du coup, j'imagine que les nouveaux étaient tout de suite repérés et harcelés. Très sincèrement je n'avais aucune envie de répondre aux habituelles questions que peuvent réserver les curieux. Et puis, qu'est-ce que les gens en auraient à faire de moi, une récente arrivante paumée et habituée aux grandes citées, hein ? Pour ces personnes, je ne dois sûrement pas avoir ma place ici. De plus, je ne pense pas pouvoir trouver le moindre centre d'intérêt quelconque avec qui que ce soit.
J'ai toujours été de nature très solitaire - un peu plus depuis que je me suis retrouvée orpheline de mère - n'allant que très rarement vers les gens. Cela me convenait plutôt bien, j'étais tranquille et je n'avais pas à me soucier de leur problèmes et à m'inquiéter pour eux. Ce qu'il fallait savoir aussi c'est que je suis une personne très méfiante, par expérience j'ai appris à ne faire que très peu confiance. Par le passé, à chaque fois que je m'étais attachée, que ce soit en amitié ou en amour, les choses ne s'étaient pas superbement bien finies.

Néanmoins, je sortit tout de même de la maison, me laissant guider par mes propres pas. Je tournais en rond, passant plusieurs fois devant le même pâté de maison, sans toutefois le remarquer. Enfin lorsque je m'en rendit compte, je fit demi-tour pour me rendre dans la direction opposé du centre ville; sans but précis allant là où mes jambes avaient décidé de m'emmener.
C'est donc après un bon moment de marche, que je prit conscience de ce qui m'entourrait. Je m'étais apparemment dirigée vers la l'orée de la forêt. Sans hésitations, je m'enfonçais un peu plus loin, me laissant submerger par la certaine magie qui émanait de cet endroit.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Edward A. Cullen
« Un larbin du maître cruel et sadique »
avatar
« Un larbin  du maître cruel et sadique »
■ Morsures : 2038

■ Inscrit le : 19/11/2011

■ Localisation : Forks


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: [PV Edward] Mysterious Forks Dim 31 Mar - 16:35
ELSEANN & EDWARD
Mysterious Forks
.
.


« Parfois c'est quand on touche le bonheur des doigts qu'on se rend compte à quel point notre vie était monotone et sans cette étincelle de joie qui inonde notre corps. »

Durant des années j'avais « subit » les jours qui passaient sans avoir de but réel. Chaque jour paraissait insipide malgré la compagnie de ma famille, il me manquait cette petite étincelle qui redonnerait de la couleur à ma vie. Ils l'avaient tous trouver en la compagnie de leur conjoint/conjointe respectifs, j'étais le seul à attendre patiemment en composant avec mon piano comme une âme torturée. Néanmoins, cela pris pas plus d'une demie-seconde pour que cette fameuse étincelle rentre dans ma vie, redonnant ainsi une sensation de bien être et plénitude. Qui aurait cru que cette petite brune si fragile au visage pâle tel a de la porcelaine aurait le pouvoir de faire chavirer la vie d'un vampire tels que moi. Les apparences sont souvent trompeuses et encore une fois cela venait d'être prouvée.

La pluie tombait sur la petite bourgade de Forks, rien de bien étonnant quand on connaissait un tant soit peu la régions. J'étais partie de bonnes heures, laissant ma Bella et ma fille continuer leurs bavardages purement féminins avec Alice et Rosalie. Après avoir hésité entre chasser et me diriger vers la villa, le premier choix me parut plus « alléchant ». J'avais donc rejoint la forêt rapidement frôlant rapidement le sol sur mon passage. L'air s'engouffra dans mes narines qui provoqua une douleur atroce tels une brûlure qui se propageait le long de ma gorge. Mes crocs acérés ne demandait qu'a être planté dans la jugulaire de ce puma.
J'approchai de ma proie avec agilité, seulement quelques mètres me séparer de mon repas. Hélas, une odeur que je reconnaissais aussitôt m'y mes intentions à l'eau. Une humaine se promenait sans se rendre compte du danger qui l'entourait. Le puma aurait une telle facilitée à lui arracher ses membres, sans compter sur moi qui pourrai sans qu'elle ne s'en rende compte la tuer. Je descendis de mon poste d'observation puis secouait mes vêtements afin d'éliminer toutes traces de mousse ou feuilles qui auraient pu s'accrocher durant ma traque.

Une jeune fille blonde se trouvait a présent a quelques mètres de moi, ma vue amplifiée pue me permettre de distinguer nettement la jeune femme. Un visage de petite fille, blonde qui semblait en plein combat avec elle selon ses pensées.

Je m'approchais doucement afin de ne pas l'effrayer, s'était sans compter sur les brindilles qui craquaient sous mes pas.

- Hmmh Bonjour, tu sais que la forêt n'est pas très sûre dis je en lui souriant.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ëlseann J. Hellington
« Un dessert sur patte »
avatar
« Un dessert sur patte »
■ Morsures : 31

■ Inscrit le : 19/03/2013

■ Localisation : Forks
■ Age : 28




MessageSujet: Re: [PV Edward] Mysterious Forks Jeu 4 Avr - 7:04
Cet endroit était vraiment différent des autres, il semblait s’y dégager une part de magie, c’était comme si j’avais pénétré dans le tableau d’une scène féérique tout juste peinte, tant le décor m’entourant était éclatant de beauté. Plus je m’enfonçais dans la forêt, plus la taille et la densité des arbres semblait augmenter. De surcroît, il faisait aussi de plus en plus sombre. C’est là que le magnifique spectacle naturel des rayons de soleil perçants à travers le feuillage des imposants végétaux vint illuminer ma position, ceux-ci m’éclairants le visage et m’éblouissants quelque peu.
Il ne devait pas être trop tard, dans les alentours de midi sans doute, vu la position du soleil. Mais je n’allais sans doute pas tarder à rebrousser chemin, étant donné que j’étais un peu perdue. Obnubilée par ce paysage fascinant, je n’avais pas réellement prit la peine de chercher des points de repère – de plus c’était sans compter mon sens de l’orientation avoisinant les zéros. Toutefois, je ne cédais pas à la panique, gardant mon calme, j’entrepris de faire marche arrière. Enjambant racines et buissons, le temps commençait un peu à se faire long, visiblement je m’étais enfoncée un peu plus mais dans la direction opposée.

C’est à ce moment que le craquement d’une brindille à quelques pas de ma position m’interpella. Sur mes gardes, je m’étais arrêtée, cherchant une quelconque autre présence du regard. Au final, ce n’était peut-être qu’un animal, je n’avais pas grand-chose à craindre. Mais avant de pouvoir reprendre ma marche désespérée, une voix se fit entendre derrière moi. Je me retournais maladroitement, un peu surprise.
Me prévenant du danger que je risque ici, un jeune homme se tenait là, en face de moi, me souriant. C’était bien ma veine, tomber sur quelqu’un dans une telle situation, mais pour quoi j’allais passer ? En plus de ça, il était plutôt beau mec, ça n’allait pas du tout m’aider. Je lui rendais son sourire à mon tour – enfin c’était plus quelque chose de forcé, mais cela restait un sourire, ce qui était assez rare de ma part – avant de m’approcher légèrement et prudemment de lui. Deux choses m’avaient plus ou moins frappé en ce qui concerne son apparence. D’une part, son regard – qu’il m’était arrivé de croiser à plusieurs reprises – profond et malicieux, ses yeux sombres et noirs - même si j’avais juré les voir passer à une teinte dorée - amplifiaient un air énigmatique et mystérieux. Et d’autre part, sa peau, aussi pâle et blanche que le marbre. Mais outre ces détails, il avait l’air d’être un adolescent comme les autres, un visage angulaire, des pommettes hautes, un nez droit et aquilin et une chevelure brune-rousse, aux reflets cuivrés, complètement désordonnée. Il était plutôt grand – me dépassant au maximum de trois à quatre centimètres – musclé mais doté d’une silhouette très fine. Sa posture décontractée et son attitude sereine répondaient sans soucis à une des questions que je me posais, il avait l’habitude d’arborer cette forêt, il n’y avait aucun doute à avoir là-dessus.

- Merci du conseil, répondis-je sur mon ton glacial habituel. Mais voyez-vous, venant d’un inconnu débarqué dans mon dos, permettez-moi de me méfier.

A cet instant, j’étais prête à le planter là et à reprendre ma route, mais je restais tout de même un peu curieuse quant à comment cette rencontre inattendue pouvait tourner, je n’en fis donc rien. Même si la situation était un peu insolite – deux jeunes adolescents dans une forêt – je n’étais pas trop inquiète. Le hasard avait voulu me mener à quelqu’un, voyons ça.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: [PV Edward] Mysterious Forks
Revenir en haut Aller en bas

[PV Edward] Mysterious Forks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Blood  :: Forêt-