AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
B.B a fermé ses portes. Bye

Partagez|

I'd catch a grenade for you ♠ feat Lucrézia Volturi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Demetri Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 293

■ Inscrit le : 20/11/2012

■ Localisation : Volterra
■ Age : 29


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: I'd catch a grenade for you ♠ feat Lucrézia Volturi Ven 10 Mai - 21:57
Lucrézia & Demetri Volturi
I'd catch a grenade for you


Aujourd'hui était le jour où Lucrézia allait revenir de mission. J'attendais ce moment avec impatience. Comme un gosse attendant son cadeau de Noël. Certaine personnes me qualifierai de pathétique mais j'étais juste amoureux. Mais le pire est que chaque jour qui passe, chaque absence renforçait mes sentiments. C'était juste étrange venant de ma part. J'ai toujours essayé de ne pas trop m'attacher aux personnes. C'est vrai, tout peut arriver, cette carapace me permettait de ne rien ressentir. Mais cela était l'ancien Démétri. Le nouveau était trop sensible, s'attachant trop aux gens.. J'espère juste que peu de gens l'ont remarqué. C'est vrai, j'avais maintenant peur de perdre chaque personne que j'appréciais. Lucrézia, Hestia, Alec,... Ils augmentaient chaque jour. Me voilà comme un de ces ours en peluche multicolore. Oui c'est sa un bisounours. C'est pourquoi le fait d'avoir était envoyé en missions et de pouvoir tuer a fait ressortir mon coté sombre anéantissant un peu ce coté trop gentil.

J'étais donc dans ma chambre, me préparant pour le retour de Lucrézia. J'avais mis une chemise noir déboutonnant les premiers boutons pour dévoiler le V des Volturi et un pantalon noir suivi de chaussures également noirs. Un ensemble noir mais assez élégant. Me voilà entrain de parler de mode maintenant. N'importe quoi.. Je passa un coup de gel dans mes cheveux fraîchement coupés et partis vers la chambre de Lucrézia. En ouvrant la porte, ce fut la surprise. Sa chambre tout juste refaite était juste magnifique. Une grande baie vitrés, avec derrière elle diverses plantes tropicales donné l'illusion d'être dans une forêt d'Amérique du Sud. On avait l'impression d'être en pleine forêt alors que l'on était dans un château qui avait quelques siècles d'âge en plein centre ville. Décidément, elle avait vraiment l'âme d'une décoratrice d'intérieur. Je m'allongea sur le lit, attendant que Lucrézia arrive. Ce qu'elle devait faire d'un moment à l'autre.
Alors que j'observais chaque recoins de sa chambre. Le tiroir de son bureau était ouvert. Je me leva pour le refermer car étant pointilleux sur l'ordre, je préférais le voir fermé qu'ouvert. Mais une pochette en velours m'intrigua.
Je n'étais pas de nature à fouiller dans les affaires des autres. Surtout celles de Lucrézia, j'estimai que si elle avait quelque chose à me cacher, c'est qu'elle avait une raison valable. Mais le tiroir étant ouvert, ce n'est pas fouiller mais plutôt constater. Je m'assis sur le lit et fit tomber l'objet dans ma main. C'était un collier en or avec un rubis comme pendentif. Je ne l'ai jamais vu avec. Étrange... Je l'inspecta et découvris derrière sur le support du rubis. Le sigle de l'ennemi de toujours des Volturi. L'ennemi caché dans l'ombre. La hantise des trois rois. Ce sigle n'était autre que l'insigne du clan des Roumains. Que faisait t' il ici? Pourquoi je ne l'ai jamais vu? Je m'allongea sur le lit. Des questions fusaient dans ma tête. Ce n'était pas qu'une question de colliers. Je savais qu'il y avait bien plus. Je ne connaissais rien du passé de Lucrézia, il était temps que je sois au courant. Je ne voulais pas non plus tout savoir. Après tout, le passé restera le passé. Mais pourquoi conservait elle ce collier? Qu'elle était son lien avec les Roumains? Je resta immobile, attendant qu'elle rentre dans la chambre. Il est venu le temps où je devais possédés des réponses à mes nombreuses questions..


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lucrézia Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 411

■ Inscrit le : 12/11/2012

■ Localisation : ici et ailleurs
■ Age : 25


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: I'd catch a grenade for you ♠ feat Lucrézia Volturi Ven 10 Mai - 23:25
Lucrézia & Demetri Volturi
I'd catch a grenade for you
    Lorsque qu’Alan et moi posâmes pied au cœur de Volterra, je n’aurai su dire lequel de nous deux était le plu heureux de revenir. Alan espérait retrouver Hestia et lui parler de certaine chose qu’il ne voulait pas m’avouer. J’avais haussé les épaules et lui avait répondu que plus vite nous aurons terminé cette mission plus vite on serait rentré et plus vite il pourrait la retrouver. Personnellement j’avais hâte de retrouver Démétri, depuis mon retour au château, je n’avais pas forcément eut l’occasion de passer du temps avec lui. Aro l’avait envoyé avec Alec, Jane et Félix régler un problème de vampire voulant créer un clan sans respecter les lois, cela lui avait pris longtemps et une fois qu’il fut rentré je n’avais eu que deux jours avec lui avant qu’Aro ne m’envoie en Australie pour des problèmes d’hybrides. Certains humains nomades dans le désert mourraient vidés de leur sang, et le nombre ne cessait d’augmenter rapidement. Une fois arrivé sur place, ils nous avaient pas fallu longtemps avant de comprendre qu’un vampire avait pris exemple sur le clan Cullen, mais d’une manière bien différente. Vouloir assouvir le monde avec une armée d’hybride. Nous avions trouvés le vampire responsable de cela en train de batifoler avec une nouvelle humaine … il ne perdait pas de temps visiblement. L’ordre d’Aro avait été clair, ne laissait aucun survivant, ils avaient laissé trop de traces.

    Le vampire s’était montré, au début, avare en renseignement, mais après avoir perdu quelques membres précieux pour la création de ses hybrides, sa langue s’était subitement dénouée. Nous avions ainsi appris que les hybrides qu’ils cachaient étaient dans une espèce de grotte souterraine. Le plus « vieux » des hybrides avaient l’apparence d’un enfant de six ans. Le voyant ainsi, son joli minois me souriant et me tendant les bras pour un câlin me fit hésiter quant à le tuer. Ce fut Alan qui tua les enfants, mais le vampire s’enfuit, ce qui me permit d’aller rattraper le vampire afin qu’Alan puisse tuer les enfants sans que je n’ai à hésiter plus longtemps.
    Ce crétin de vampire m’avait fait courir pour ainsi dire, j’avais fini par le rattraper et un combat s’était engagé. La tristesse et la fureur lui donner une force incroyable que j’en fus presque surprise, on aurait dit Félix dans son jeune temps, ne connaissant pas sa force. Le vampire avait un don aussi, ce qui avait finit par éterniser le combat. Son don était de matérialiser des lianes autours de sa victime, l’enroulant tel un boa étouffant sa proie. Si cela avait était de simple liane, cela aurait pu être vite terminé mais les lianes était aussi résistantes que la peau d’un vampire et j’avais eu du mal à m’en séparer. Bien sur me téléporter aurait été un jeu d’enfant, mais ou que j’allais, les lianes me suivait. J’avais finis par m’en défaire en me téléportant, en ayant assez de concentration et d’imagination pour m’en défaire.
    Une fois le travail terminé nous étions immédiatement rentré.

    Nous courrions depuis Rome jusqu’à Volterra, Alan me parlant en continu de tout et de rien, enfin surtout d’Hestia. Si bien que j’avais fini par l’écouter d’une oreille distraite. Nous n’étions qu’à une petite centaine de kilomètre quand Alan repris :


- Et puis Hestia est tellement …

    Je le coupai immédiatement ne voulant pas écouter une fois de plus la rengaine qui me chanter depuis Sydney :


- Oui je pense avoir compris a quel point tu tiens a elle et la nature de tes sentiments envers elle, mais je t’en prie stop, sa suffit. Je m’arrêtai de courir et pris la main d’Alan. Je nous téléporte, je ne veux plus entendre un seul mot, ce n’est pas a moi que tu dois le dire mais a elle.

    Il ouvrit la bouche pou répliquer mais je ne lui en donnais pas le temps : j’avais mis mon autre main sur sa bouche et nous avait téléporté devant les portes du château. Je fis signe a Alan de bouger, de se mettre en route vers Hestia le temps que j’aille faire mon rapport a Aro. Une fois fut fait, je me dirigeai directement vers ma nouvelle chambre qui devait être prête a l’heure qu’il est. Lorsque j’ouvris la porte, je ne fus pas déçu de ce que je voyais, en tout points comme je le désirais, avec une porte la reliant avec la salle de bain commune que je partageais avec Démétri. Je refermais la porte de ma chambre derrière moi, et lorsque je me retournai, je remarquai Démétri allongé sur mon lit tenant dans ses mains un pendentif. Ma vision vampirique « zooma » sur les détails et je pus ainsi voir que c’était le pendentif des roumains qu’il avait dans ses mains. Automatiquement je me mordis la lèvre inférieure, m’inquiétant de la réaction qu’il pouvait avoir. Je compris immédiatement que j’allais devoir répondre à certaine des questions qu’il se posait surement.

    Lorsqu’il remarqua ma présence il se leva automatiquement, et avant qu’il ne dise quoi que ce soit, je pris la parole la première :


- J’imagine que tu as énormément de question à me poser sur mon passé ? J’y répondrais, ne soit sans crainte, je n’ai rien a caché … je lui fis un petit sourire et après un petit silence … enfin presque rien.











Spoiler:
 


Dernière édition par Lucrézia Volturi le Mar 14 Mai - 7:18, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Demetri Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 293

■ Inscrit le : 20/11/2012

■ Localisation : Volterra
■ Age : 29


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: I'd catch a grenade for you ♠ feat Lucrézia Volturi Sam 11 Mai - 11:06




La porte du château claqua ce qui me fit sortir de mes rêveries. Alan et Lucrézia étaient donc bien de retour au château. D'un moment à l'autre, elle sera là. Elle m'avait tellement manqué. Pourtant ce ne fut que deux mois d'absences. J'étais pathétique et bizarrement j'aimais sa.
Mais l'objet dans ma main gauche me fit revenir à la réalité. Je devais avoir des réponses à mes questions car ce genre d'objet ne doit pas être dans l'enceinte du château. En effet, si un garde le trouve. Il peut très bien accusé Lucrézia d'espionnage et déja que le retour de Lucrézia n'est pas la bienvenue pour tout le monde, il ne manquerai plus que sa. Pff, Aro détins vraiment sur moi maintenant. Je deviens comme lui parano. Ou peut être que c'est l'age ? Non, Lucrézia ne l'est pas et pourtant elle a beaucoup plus d'années au compteur que moi. En effet, elle avait plus de 2000 ans et pourtant je ne savais pratiquement rien de son ou plutôt ses anciennes vies. J'étais un peu responsable, vu que je ne lui posai presque aucunes questions par rapport à son passé. Mais avec Hestia, j'ai appris qu'il n'était jamais bon de ressasser le passé car des blessures profondes peuvent se ré ouvrirent à tout moment. Je ne voulais pas faire remonter de vieux souvenirs.. Mais ma curiosité l'avait emporté et me voilà avec ce collier, qui était très beau, il fallait l'avouer. Le rubis était cerné de quelques micro diamants. Je l'inspecta sous toute les coutures et je vis derrière en dessous de l'insigne des Roumains, gravé un L majuscule en calligraphie mêlé à un V. Pourquoi un V? Le L doit sans doute représenté l'initiale de son prénom. Mais le V. J'ignorai sa signification. Au début, j'avais pensé qu'elle l'avait trouvé ou voler. Même si ce n'est pas son genre de voler mais ce L, me mis le doute. Les Roumains n'avaient pas la réputation d'offrir de somptueux bijoux à n'importe qui. Elle a donc eu une place importante dans leur hiérarchie. Ce qui était étrange..
Soudain la porte s'ouvrit, Lucrézia entra en refermant la porte derrière elle. Un sentiment de joie, d'apaisement me parcouru. Je ne voulais qu'une chose la prendre dans mes bras, l'embrasser, lui dire à quel point elle m'avait manquer. Mais non. J'avais des questions à lui poser, le moment n'était pas opportun. Je posa le collier sur le lit et me leva. Elle vit directement le collier et se mordit la lèvre, signe quel s'inquiétait de ma réaction. Je souris n'étant pas en colère. Je n'étais pas du genre à faire un scandale juste pour quelque chose qu'elle ne m'a jamais dis. Elle prit la parole en disant :
«  - J’imagine que tu as énormément de question à me poser sur mon passé ? J’y répondrais, ne soit sans crainte, je n’ai rien a caché,  enfin presque rien.» 

Je fus rassuré, j'allai enfin avoir des réponses à mes questions. Mais son presque rien, m'intriguais. Mais bon, je ne voulais pas non plus tout savoir sur sa vie. Après tout chacun a le droit a ses secrets. Du moment qu'ils ne sont pas nocifs pour les autres ou sois même...
Je m'avança prés d'elle et lui attrapa doucement la main tout en lui souriant. Je ne voulais pas qu'elle s'inquiète pour ma réaction. J'avais beau avoir quelques questions, j'étais tout de même heureux de la retrouver. Je déposa un baiser sur sa main tout en la regardant dans les yeux puis sans avertir, je la fit tomber dans mes bras et déposa doucement un baiser sur ses lèvres. Le sourire toujours collé à mon visage, je lui dis :
« Tout d'abord, Bonjour Madame Volturi. Quel plaisir de vous retrouver en ma compagnie. »

Je lui pris la main et l'emmena s’asseoir sur le lit ou plutôt sur mes genoux. Caressant la peau de son cou je repris la parole plus sérieusement.
« En effet, j'ai quelques questions. Mais je ne veux pas non plus tout savoir dans les moindres détails. Je sais que tu as eu plusieurs vies et cela est tout à fait normal que tu ne veux pas non plus tout raconter.. Après tout, le passé restera à jamais le passé. Mais ceci je pris le collier et le posa dans sa main. a attiré mon attention. Tu peux comprendre que cela m'a intriguai que tu possèdes un somptueux collier portant l'insigne des roumains, n'est ce pas?  Je fis une pose et continua
Quel a était ton lien avec ce clan et pendant combien de temps? »

Tout ce que j'espérais était quel n'ai plus aucuns contact avec eux. En effet, une idée me traversa l'esprit, j'avais confiance en elle. Mais peut être que justement, cette confiance m'aveuglait et je ne voyais pas ce qu'elle trafiquait. Peut être qu'après tout, si elle est revenu au château, c'est seulement pour espionner et tout raconter à ces deux roumains. Je fis disparaître cette hypothèse de ma tête car si cela était vrai. Je crois que je ne m'en remettrai jamais.






I love them so much. ♥️

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lucrézia Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 411

■ Inscrit le : 12/11/2012

■ Localisation : ici et ailleurs
■ Age : 25


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: I'd catch a grenade for you ♠ feat Lucrézia Volturi Sam 11 Mai - 16:35
    Il s’avança prés de moi et attrapa ma main en souriant, automatiquement je lui rendis son sourire, je ne pouvais que sourire après tout. Il me fit basculer dans ses bras et m’embrassa, j’aurai bien aimé que le baiser dure plus longtemps et surtout nous mène plus loin, mais ce ne fut qu’un simple léger baiser, dommage, peut être plus tard. Le visage collé au mien, il me souhaita la bienvenue. Je me redressai et il me prit la main pour aller jusqu’à mon lit ou il m’assit sur ses genoux. Il caressa mon cou, et prit la parole sur ce qui le turlupinait. Il me dit qu’il avait en effet quelques questions mais qu’il ne voulait pas pour autant connaitre tout les détails. J’émis un léger rire bref, car effectivement j’étais persuadée que certains de ces détails sur le collier n’allait pas lui plaire. Il me faisait comprendre que je pouvais avoir des secrets du moment que cela ne nuisait à personne.
    Il prit le pendentif dans ses mains, me le montra tout en me disant que cela avait attisé sa curiosité, il me demanda qu’elle avait été mon lien avec les roumains et durant combien de temps cela avait duré. Je voyais que cela le travailler, avait-il peur que je sois de mèche avec eux encore aujourd’hui ? A mon tour je fronçai les sourcils et finit par sourire, un peu parano sur les bords mon cher pour croire une telle chose. Je pris la parole avant qu’il ne se fasse d’autre idée.


- « Ainsi, il ne t’aura rien dit. J’aurais pensé qu’il t’en aurait fait part, tu es son traqueur après tout. Je soupirai, prenant une inspiration de zen attitude espérant qu’il ne le prenne pas mal et fit le grand plongeon. Je ne suis pas italienne de naissance, comme beaucoup le pense. Je suis née dans un petit village nommé Vladoviste* au fin fond de la Transylvanie. Il a été baptisé autrement aujourd’hui, mais je ne saurais te dire comment, car Stefan se ferait un plaisir fou a m’arracher la tête si je venais à mettre un orteil en Roumanie.
« Est-ce que j’ai connu Dracula ? Oui, il était vaniteux, orgueilleux et d’autre mots qui me vienne à l’esprit que je ne dirais pas pour ne pas heurter ta sensibilité.
Je fis un clin d’œil à Démétri. Mais la n’est pas le sujet. Du fait de mes origines, Aro a pensé que j’étais la mieux placé pour infiltrer leur rang. Et c’est ce que j’ai fais pendant à peu prés 50ans plus ou moins. Je n’ai jamais vraiment compté. Ma mission d’infiltration était de tout savoir sur eux, de leur force à leur faiblesse. Au début, je n’étais qu’une petite nouvelle, et Stefan ne me faisait pas confiance, Vladimir, lui … me fit immédiatement confiance, une confiance qui m’échappait. Je rapportais peu d’information à Aro. Caïus trouvait que cela tardait trop au bout d’une semaine seulement. Tu connais Caïus, il est de nature impatient. Il voulait envoyer quelqu’un d’autre avec moi, mais Aro a refusé, et m’as demandé de faire n’importe quoi pour avoir autant d’information que possible. Je plantai mon regard dans le sien et lui fit un petit sourire désolé. Et la suite ne va pas te plaire. J’ai fini par comprendre la confiance aveugle que Vladimir m’accordait. Je ne lui étais pas indifférente. Je pris le pendentif dans ma main et le mis dans le creux de ma main de manière a montré le L et le V entrelacés. Je ne vais pas m’étendre sur le sujet, nos lettres respectifs sont suffisamment représentatif. C’est une époque dont je suis peu fière. »

    Je baissai la tête et me mordis la langue, espérant qu’après ces révélations je ne dégoute pas Démétri. Je mis le pendentif dans la petite pochette de velours et le posai sur le lit.


- « Je le garde en souvenir de ne jamais m’impliquer autant dans une mission. Pour continuer la petite histoire, Stefan a finit par se douter qu’un traitre était dans leur rang, il l’a mis aussitôt sur mon compte, je n’étais que la petite nouvelle en qui il ne pouvait avoir confiance, même s’il était loin de se douter a quel point j’étais la traitresse. Vlad a bien sur pris ma défense, et ils ont finis par chercher un autre traitre sans le trouver bien évidemment.
« Des années plus tard, après avoir récolté suffisamment d’information et que les troupes italiennes se soit agrandis, Aro a décidé qu’il était temps de passer a l’action. Il m’a donné la date précise, pour que je ne sois pas en Roumanie a ce moment la. Aro ne voulait pas que je participe à la bataille. Je suis donc allée en Sibérie chasser les enfants de la lune. J’en avais fait part à Vladimir et Stefan bien évidemment. Tu connais l’issu de la bataille entre les roumains et les italiens. Les deux roumains ont été les seuls à avoir survécu, et Vlad a du admettre que la traitresse c’était bien moi. Quelques jours plus tard, en Sibérie, j’ai eu la visite de Stefan qui voulait ma mort. Vlad l’a empêché de me tuer. Ne me demande pas pourquoi, il avait toute les raisons de me haïr et de vouloir me tuer, mais il ne l’as pas fait. Fin de l’histoire. »


    Je regardais Démétri, visiblement sous le choc de ce que je venais de lui apprendre. J’espérais seulement qu’il ne me voyait pas la catin de service. Je quittai les genoux de Démétri et m’assit à côté de lui. Je me mordis la lèvre inférieure.


-Sa va ? Tu arrives à digérer ? Tu dois surement te dire que je suis la pé…

    Je n’eus pas l’occasion de finir ma phrase que Démétri avait posé un doigt sur ma bouche…


*A prononcé Vladovisté



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Demetri Volturi
« Les dentiers sur patte »
avatar
« Les dentiers sur patte »
■ Morsures : 293

■ Inscrit le : 20/11/2012

■ Localisation : Volterra
■ Age : 29


Want to know my relationship?
Tes ennemis :
Mon entourage:



MessageSujet: Re: I'd catch a grenade for you ♠ feat Lucrézia Volturi Lun 20 Mai - 20:13

Pour de la révélation, c'était de la révélation. Je savais qu'un Volturi avait infiltré pendant quelques années les Roumains pour les dissoudre de l'intérieur mais jamais je ne me serais douté que c'était Lucrézia et de cette manière. Je l'avoue je ne m'étais jamais vraiment posé la question. C'est comme ses origines. Comment pouvais-je savoir où elle était née? Cela remonte à tellement d'année. Et puis on ne peut pas choisir ces origines. Peut être que c'est une roumaine d'origine mais le temps passé aux cotés des Volturi la rendu beaucoup plus italienne que roumaine. Ce n'est pas comme ci que chaque Volturi était Italien pure race de naissance. La preuve, je suis Anglais de naissance et ce n'est pas pour ça que je dois vivre dans le clan de mon pays d'origine.
Lucrézia est peut être roumaine et l'ex d'un des chefs, d'un des plus prestigieux clan de vampires, ce n'est pas pour cela que mes sentiments changeront en fonction de ces actions passés. Je connaissais beaucoup de choses sur elle et pour moi ce sont les principales. Après tout, c'était un ordre et puis c'était il y a très longtemps, je n'étais même pas né.


Mais ce qui m'inquiétait était plutôt le fait que Stefan et Vlad étaient toujours en vies et qu'ils n'hésiteraient pas à tout faire pour se venger de Lucrézia. Enfin, d'après elle, surtout Stefan. Mais de quoi est on réellement capable par amour? Et si Vlad avait transformé ses sentiments en haine intense. Après tout, sa bien aimée avait réduit son clan en poussière. Cela serait tout à fait normal qu'il voue une haine intense envers Lucrézia. Peut être qu'ils préparent un plan pour l'anéantir.
Aro devait certainement être au courant. Pourquoi n'a t' il pas ordonné de tuer ces deux vampires ? Après tout, ils étaient un risque pour son royaume et maintenant à l'heure qu'il est, ils ont dû recréé un clan. Parfois je ne comprenais pas certaine décisions des Rois. C'est comme ci, ils aimaient se créer des ennuis. Les roumains ont toujours étaient les ennemis des Volturi. Réduire leurs chefs en cendre étaient tout simplement évident.



Je l'écoutai, regardant chaque traits de son visage, elle avait l'air très inquiète et ne s'arrêter pas de parler me questionnant si j'arrivais à digérer. Je lui souris posant un doigt sur sa bouche pour couper court à ce qu'elle allait dire.
"Chuuut"

Je caressa sa joue tout en déposa un baiser sur ses lèvres. Voyant un léger sourire sur son visage, je vis que cela ne la déplaisait pas. Je déposa à nouveau un baiser mais cette fois-ci en le prolongeant beaucoup plus longtemps tout en caressant sa cuisse. Passant mes mains le long de sa taille pour l'attirer dans mes bras et s'allonger sur le lit.
Je continua à l'embrasser sentant le désir envahir mon corps. Elle m'avait tellement manquée. J'étais dépendant d'elle, elle était comme une drogue. C'est promis, je ne la laisserai plus partir. Je la fis pivoter pour qu'elle atterrit sur moi et l'embrassa passionnément. Passant mes mains sur ses fesses, son dos, ses épaules et ses cheveux. Sans crier gare je la fis basculer sous moi. L'embrassant plus doucement pour essayer de se décoller de ses lèvres mais c'était tellement agréable que je ne voulais jamais m'en défaire.

A quelques centimètres de son visage, je plongea mon regard dans le sien et pris la parole.
« Je t'aime Lucrézia, quoi que tu es fais dans ton passé. Ce ne sont pas tes actes d'il y a de nombreuses années qui vont changer ce que j'éprouve pour toi. On fait tous des erreurs. L'erreur est peut être humaine mais nous pouvions en commettre également même si c'est moins que les humains. C'était une mission, je l'avoue, un peu particulière mais c'était des ordres. Et puis le passé est le passé, laisse le où il est. J'ai voulu savoir, maintenant je sais. Mais rien n'entachera ce que je pense de toi. »

.Je ne voulais pas qu'elle s'inquiète car elle n'avait rien à craindre. Mon jugement ne changerait pas car elle a profité des sentiments d'un vampire pour lui soutirer des informations..
Malgré le fait que maintenant au courant, il va falloir que j'arrange quelques petites choses..






I love them so much. ♥️

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: I'd catch a grenade for you ♠ feat Lucrézia Volturi
Revenir en haut Aller en bas

I'd catch a grenade for you ♠ feat Lucrézia Volturi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ahn So Hee - I'll catch a grenade for ya
» Ecole de Catch
» catch
» Les secrets du catch - le livre
» Fini le catch sur NT1 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Blood  :: Le château-